Chargement

Rerchercher

Phoneutria Fera, l’araignée la plus dangereuse du monde

Planète

Phoneutria Fera, l’araignée la plus dangereuse du monde

Phoneutria Fera

Le Phoneutria Fera, plus communément appelé araignée banane, figure parmi les araignées les plus dangereuses du monde. Il est principalement localisé sur le continent américain. Découvrez, en poursuivant votre lecture, tout ce qu’il y a à savoir sur cet animal. Et pourquoi pas poursuivre avec l’Atrax Robustus, l’araignée la plus venimeuse d’Australie ?

 

Le Phoneutria Fera

Le Phonuetria Fera se trouve dans la classe des Arachnida, ordre des Araenae et sous-ordre des Aranemorphae. Par ailleurs, il appartient à la famille des Ctenidae.

Il est principalement de couleur marron, mais présente de petites taches blanches au niveau de l’abdomen. Une bande noire longe également son céphalothorax, ses pédipalpes et chaque côté de sa tête. Il est velu et possède 8 pattes.

D’autre part, il figure aussi dans la catégorie des araignées de très grandes tailles. C’est dans les débuts des années 80 que Eicksedt a pu déterminer les mesures approximatives :

  • Mâle : aux alentours 32 mm ;
  • Femelle : à peu près 43 mm.

 

La localisation du Phoneutria Fera

Comme il a été mentionné précédemment, le Phoneutria Fera est originaire de l’Amérique. Il est surtout retrouvé au Pérou, en Colombie, Équateur, Brésil, Suriname et au Guyana.

Comme son nom vernaculaire l’indique, il est généralement rencontré dans les plants et régimes de banane. Ainsi, il est possible qu’il soit transporté dans un autre pays par le biais des importations de ce fruit aux innombrables vertus, d’où sa présence en Europe. Mais le Phoneutria Fera n’est pas endémique en France ; et par chance, nos araignées à nous sont bien moins venimeuses.

 

Le venin du Phoneutria fera

Selon de nombreuses études et observations, l’araignée banane ou Phoneutria Fera disposerait du venin le plus dangereux et mortel du monde. Pour commencer, la morsure est extrêmement douloureuse.

Une toute petite quantité de son venin (aux alentours de 0,05 mg) est capable de causer la mort d’un homme de plus de 75 kg en quelques heures seulement. Il est même plus dangereux que celui de la veuve noire dont la dose mortelle est de 0,16 mg pour les mêmes durées et corpulences.

Les conséquences de la morsure de Phoneutria Fera

Les conséquences d’une morsure de Phoneutria Fera apparaissent immédiatement. Après la douleur,  commenceront à naître les symptômes physiques tels que les vomissements, les troubles de la vision, asphyxie, la faiblesse musculaire  ou encore une altération du système nerveux.

Effectivement, les venins des araignées Phoneutria sont composés de toxines dangereuses notamment le PhTx3 (empêche le processus de libération du glutamate) et le Tx2-6 (favorise l’augmentation du taux d’acide nitrique à l’intérieur de l’organe génital mâle).

Le venin de Phoneutria Fera et l’érection

À cause du Tx2-6 contenu dans son venin, une morsure de Phoneutria Fera provoque une érection extrêmement douloureuse et longue chez l’homme.

Dans le cas où celui-ci souffre déjà de priapisme (trouble se manifestant par une érection prolongée qui se produit sans stimulation quelconque), il peut en mourir en moins de 2 heures.

Par conséquent, beaucoup pensent que le venin Phoneutria Fera représenterait une solution efficace contre les troubles de l’érection.

Apparemment, les scientifiques seraient du même avis et entameraient actuellement des études à ce sujet. En attendant, il est déconseillé de s’aventurer à essayer d’en prendre, sous peine de mourir.

 

Quelles attitudes adopter si vous êtes face à un Phoneutria Fera ?

Généralement, le Phoneutria Fera n’attaque que lorsqu’il se sent menacé. Il est en position défense et s’apprête à s’attaquer à la cible lorsque ses pattes de devant se relèvent et adoptent une position verticale. Il agit extrêmement vite.

Ainsi, lorsque vous êtes face à un Phoneutria Fera, il est recommandé de ne pas s’affoler et/ou tenter de le frapper ou le tuer. Il n’en sera que plus furieux et agressif. Ensuite, il faut garder votre calme et essayer de le dominer du regard. Après, reculez doucement et appelez le plus vite possible les services spécialisés de votre ville.

Par ailleurs, en cas de morsures, il est conseillé d’aller très rapidement vers le centre hospitalier ou antipoison le plus proche.

 

Les confusions quant à son identification

D’abord, le Phoneutria Fera est très souvent confondu avec le Phoneutria Nigriventer. Comme leurs noms l’indiquent, il s’agit de deux araignées de la même espèce. Seulement le P. Nigriventer est beaucoup moins dangereux et son venin n’est pas mortel.

D’autre part, les Phoneutria sont aussi généralement confondus avec les Cupiennus. Ces 2 genres présentent de grandes ressemblances au niveau de leur morphologie : les chélicères rouges par exemple.

En effet, il est déjà arrivé que certains arachnologues prennent des araignées inoffensives  telles que le Cupiennus Chiapanensis ou le Cupiennus Getazi pour des Phoneutria à cause du manque d’expérience.

 

Même les experts ont parfois du mal à identifier le Phoneutria Fera. Il est donc conseillé de ne pas jouer les héros et d’appeler immédiatement les autorités compétentes dans le cas où vous faites face à un animal suspect. Il est à noter que les cas où ce genre d’araignée se retrouve dans les régimes de bananes vendus dans le territoire européen sont très rares.

Pour terminer, comme tout être vivant, le Phoneutria Fera est une merveille de la nature. Et à l’instar des mygales qui peuplent les cauchemars des arachnophobes, il n’est dangereux que lorsqu’il se sent menacé. Il ne faut donc surtout pas les tuer à tout va.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *