Chargement

Rerchercher

Est-ce que la mygale peut tuer ?

Planète

Est-ce que la mygale peut tuer ?

Mygale

La mygale est une araignée venimeuse faisant partie du sous-ordre des Mygalomorphae. La base de ses crochets est orientée vers l’avant, d’où sa nature orthognathe. Figure-t-elle parmi celles dont le venin entraîne la mort  ?

La mygale : présentation

Taxomanie

Règne : Animalia

Sous-règne : Metazoa

Embranchement : Arthropoda

Sous-embranchement : Chelicerata

Classe : Arachnida

Ordre : Araenae

Sous-ordre : Mygalomorphae

Par ailleurs, ce sous-ordre comprend une quinzaine de famille, plus de 300 genres et près de 2 700 espèces.

Description physique

Comme celui de toutes les araignées, le corps de la mygale est divisé en deux parties : le céphalothorax et  l’abdomen.

La nomination « céphalothorax » vient du fait que sa tête et son thorax sont combinés. Par ailleurs, cette partie est également composée de :

  • 8 pattes grâce auxquelles elle se déplace ;
  • 2 pédipalpes, une sorte d’organe sensoriel qu’elle utilise pour identifier les objets qui se trouvent sur son passage ;
  • Des crochets parallèles qui renferment les venins. Ils sont aussi appelés « chélicères » ;
  • 8 yeux ;
  • Une bouche, souvent cachée derrière les poils et les chélicères.

L’abdomen, quant à lui, est composé de tous organes vitaux de l’animal :

  • Le cœur, celui qui s’assure du pompage du sang ;
  • Le poumon qui garantit sa respiration ;
  • Les trachées.

À noter que contrairement à celui de l’homme, le sang de la mygale est incolore. Il est communément appelé « hémolymphe ». La femelle possède un ovaire tandis que le mâle dispose d’un organe de reproduction. Il est plus facile de les différencier au stade de maturité.

Présentation

La mygale est généralement localisée dans les forêts tropicales comme l’Amazonie, dans presque dans tous les continents. Elle est de plus petite taille en Afrique. L’espèce femelle a une très grande espérance de vie, aux alentours d’une vingtaine d’années. Le mâle, par contre, a une durée d’existence beaucoup plus courte, seulement 5 ans au maximum.

Elle se nourrit principalement de reptiles, d’insectes et de rongeurs. Pour mieux les surprendre, elle se cache, par exemple, avant de les attaquer.

Par contre, elle ne peut pas directement avaler un corps solide, en dépit de sa taille. Ainsi, elle se sert des enzymes digestives, produits après la libération de son venin, pour liquéfier complètement les organes internes de sa proie. Par la suite, elle se nourrit en aspirant le bouilli.

L’accouplement fructueux, la femelle de la mygale passe par une période de gestation de 3 à 5 semaines.  Après la ponte, elle construit un cocon dans lequel elle enveloppe ses œufs. Ensuite, les petites mygales qui  apparaissent suite à l’éclosion mesurent aux alentours de 1 cm. Elles ne quittent le nid que 2 ou 3  semaines après.

Particularités

D’abord, la mygale mue comme les serpents tous les deux à trois mois à partir de sa naissance jusqu’à l’âge adulte. En fait, contrairement aux autres animaux qui grandissent de façon continue, cette araignée évolue par période et chaque nouveau stade est précédé d’une mue.

Quand elle est adulte, la mygale ne mue plus qu’annuellement. Si les femelles continuent à perdre périodiquement la couche externe de leur peau, les mâles subissent leur dernière mue avant d’atteindre leur maturité sexuelle. C’est la mue imaginale.

La mygale a aussi un cri, plus communément appelé la « stridulation ». Généralement, elle ne le pousse que lorsqu’elle se sent en danger. Par ailleurs, c’est aussi une manière, pour les mâles, d’indiquer qu’ils sont prêts pour l’accouplement. En général, les femelles choisissent ceux dont le cri est le plus fort.

Venin

La mygale est une araignée venimeuse à l’instar de certaines de ses cousines comme l’araignée-banane. Les conséquences d’une morsure sont nombreuses et parfois  très graves :

  • Faiblesse musculaire localisée ;
  • Anesthésie ou paresthésies ;
  • Nausée ;
  • Bradycardie ;
  • Difficultés respiratoires…

De plus, elle est extrêmement douloureuse. Au cas où vous en êtes victime, il est recommandé d’aller, le plus vite possible, vers le centre hospitalier ou antipoison de votre région, pour éviter les complications.

Est-ce que la mygale peut tuer ?

Finalement, les venins de la plupart des espèces de mygales ne sont pas dangereux pour l’homme. Chez l’adulte, les signes les plus fréquents sont même la nausée et le vomissement.

Bien sûr, ils affectent le système nerveux, parfois très gravement (allant jusqu’au coma), s’il s’agit des Phoeciloteria sp, Cyriopagpus sp, Stromatopelma sp, par exemple, toutefois, ils ne tuent pas.

La seule espèce de mygale capable d’entraîner la mort d’un être humain est l’Atrax Robustus. La victime subit une chute brusque de la pression sanguine et se retrouve en état de choc.

Conclusion

La phobie de la mygale, plus généralement des araignées, résulte parfois du manque d’information. Bien qu’il soit déconseillé de la choisir comme animale de compagnie pour vos enfants, elle ne représente pratiquement aucun danger de mort pour l’Homme, sauf si elle se sent menacée. Ainsi, ce qu’il faut faire lorsque vous en rencontrez (ce qui en France serait très rare, la mygales n’étant pas une araignée endémique de France), c’est essayer de garder de votre calme et ne tente en aucun cas de l’abattre. Dominez-la du regard et éloignez-vous doucement puis appelez les centres spécialisés.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *