Chargement

Rerchercher

Comment les masques FFP2 peuvent-ils nous protéger ?

Conso

Comment les masques FFP2 peuvent-ils nous protéger ?

masques FFP2

Le coronavirus ne cesse de faire des morts dans le monde. Les différentes précautions à prendre s’intensifient et le confinement ne fait que durer. À cet effet, le port de masque devient une obligation et non plus une nécessité pour tous. La propagation de cette maladie est intense que cela n’inclut plus les malades et les médecins, mais aussi les personnes saines. Depuis peu, avec l’apparition des variantes du coronavirus, le port d’un masque FFP2 est conseillé pour tous. Mais comment ce type de masque nous protège-t-il contre le coronavirus ?

Pourquoi avoir abandonné les masques en tissus et les masques FFP1 ?

Durant la première vague de l’épidémie mondiale, le port d’un masque de protection a été le premier geste barrière à prendre en compte. La qualité et la matière n’étaient pas à prendre en compte durant ces débuts. En effet, il suffisait de protéger son visage et l’air que l’on respirait. Toutefois, avec l’apparition des nouvelles variantes du coronavirus, les masques en tissus et les masques FFP1 s’avèrent être vraiment inefficaces.

Pourquoi beaucoup se tournent-ils vers des masques FFP2 efficaces ? Tout d’abord, les masques en tissus ne filtrent clairement pas la plupart des différentes bactéries. Il n’y a juste qu’à voir son textile. Selon les informations, il ne filtre que moins de 10 % des particules présentes dans l’air, d’où son inefficacité. Par ailleurs, les masques FFP1 n’ont pas été assez efficaces durant les débuts de cette pandémie. Toutefois, les variantes sont plus tenaces, et il faut donc filtrer plus de particules. Ainsi, son port ne s’avère plus être très utile. Pour ce qui est des masques en coton, ils ne sont faits que pour le style et la mode, et non pour la protection contre les différentes bactéries.

Le système de filtration des masques FFP2

À la différence des masques FFP1 et des masques en tissus, le masque FFP2 s’avère être plus efficace. En effet, son système de filtration permet de filtrer les particules les plus fines dans l’air. Ce sont des masques à becs-de-canard, disposant d’un meilleur système de filtration. Lorsque vous les portez, ils vous protègent contre l’inhalation de gouttelettes et de particules solides à la fois. Selon les informations, ils peuvent filtrer jusqu’à 94 % des aérosols de taille moyenne. Il y a aussi le masque FFP3 qui filtre jusqu’à 99 % des aérosols de taille moyenne.

Les masques FFP2 ne s’adressent pas seulement aux médecins ni aux personnes malades. Ils conviennent parfaitement aux personnes qui ne sont pas atteintes du coronavirus ou ne présentant pas encore de symptômes. Toutefois, la réticence se constate au niveau de l’inconfort lors de son port. En effet, il y a un inconfort thermique, surtout lorsque vous allez faire une longue marche. Mais il y a également une résistance respiratoire. Ce qui réduit son ergonomie, mais cela ne veut pas dire que cela va diminuer son efficacité.

Le masque FFP2 à valve, une bonne alternative ?

Il y a également des modèles de masques FFP2 à valve que l’on trouve souvent dans des magasins de bricolage. C’est une meilleure alternative pour résoudre le problème d’inconfort lors du port du masque. Son fonctionnement est simple. La valve se ferme lorsque vous respirez afin de faire une filtration des particules extérieures. Mais lorsque vous expirez, la valve s’ouvre. C’est un modèle plutôt pratique pour ceux qui ne supportent pas les résistances respiratoires.

filtration des masques FFP2

Toutefois, le port de ce type de masque n’est pas conseillé aux personnes malades ou présentant des symptômes. En effet, lors de l’ouverture de la valve, il n’y a aucune filtration. Ce sera donc nocif pour la personne qui sera en face de vous. Il convient donc de faire un test de covid-19 avant d’opter pour ce modèle. Dans le cas contraire, il vaut toujours mieux opter pour le modèle classique, tout en respectant les gestes barrières.

Il convient également de bien se renseigner sur les meilleurs modèles, car lors de son achat, il se peut qu’ils ne remplissent pas toutes les conditions. Nombreuses sont en effet les contrefaçons sur le marché, et les masques FFP2 à valve sont souvent falsifiés par leur aspect extérieur.

Comment bien porter son masque FFP2 pour assurer une meilleure protection

Pour que le masque FFP2 assure une protection complète, il faut quand même prendre les bonnes mesures pour le porter convenablement. Pour cela, il ne faut pas oublier les consignes suivantes :

  • Bien ajuster le masque sur le visage en couvrant le nez et la bouche à la fois.
  • Bien se laver les mains avant de manier et de poser le masque sur le visage.
  • Ne jamais toucher le masque lors de sa portée.
  • Ne jamais l’abaisser ou le remonter sur le front ou sur le cou.
  • Changer de masque lorsque vous sentez de l’humidité.
  • Bien laver le masque sale avec toutes les mesures nécessaires.

Il est à noter que même si vous portez un masque très protecteur, il ne faut pas oublier que les gestes barrières sont toujours à respecter et à prendre en compte, et cela, qu’importe le lieu où vous vous trouvez.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *