Chargement

Rerchercher

Extension de maison : les erreurs à éviter

Maison

Extension de maison : les erreurs à éviter

extension maison erreurs à éviter

Votre famille s’agrandit et vous avez besoin de plus d’espace. Vous n’êtes pas pour autant obligé de déménager. En effet, il est possible d’agrandir votre logement. Toutefois, cette extension de maison ne doit pas être conçue dans l’improvisation. Vous devez réfléchir à ce projet et éviter certaines erreurs.

Ne pas réfléchir au projet

Avant de vous lancer dans les travaux, la première erreur à commettre d’après V. Richet du site Ctendance.fr « serait de ne pas suffisamment réfléchir au type d’extension qui répond le mieux à vos attentes ».

Souhaitez-vous bâtir une ou plusieurs pièces ? Essayez de mesurer la surface supplémentaire qui vous est vraiment nécessaire.

Selon vos besoins, vous allez préférer une véranda ou opter pour une surélévation de la maison. Si vous souhaitez plus de luminosité, il faudra surtout songer à l’orientation de l’extension.

La question de l’accessibilité de ces nouvelles pièces a également son importance. Entre un logement de plain-pied et une surélévation, il faut en effet choisir la solution qui vous convient le mieux.

Négliger l’étude du sol

Omettre cette démarche préalable à vos travaux pourrait compromettre votre projet. En effet, s’il s’agit de mettre en place une nouvelle surface au sol, il faudra creuser des fondations.

Cette étude des sols, confiée à un professionnel, permettra de s’assurer que l’extension est réalisable, et que les nouveaux bâtiments pourront reposer sur un sol assez solide. Si c’est le cas, vous aurez alors l’assurance que cet agrandissement jouira d’une stabilité suffisante.

Profitez aussi de cette étape pour choisir, si le sol le permet, la meilleure orientation pour cette extension.

Oublier les voisins

Avant d’entamer vos travaux d’agrandissement, vous auriez tort de ne pas avertir vos voisins. Prendre le temps de leur expliquer vos intentions est en effet la meilleure manière de désamorcer d’éventuels conflits.

Dûment avertis des éventuelles nuisances sonores provoquées par les travaux, vos voisins se montreront plus tolérants.

Par ailleurs, les documents d’urbanisme vous imposent de respecter des distances très précises entre les nouveaux bâtiments construits et la maison de votre voisin.

Ne pas prêter assez d’attention aux démarches légales

Vous commettriez une erreur lourde de conséquences si vous négligiez les démarches légales qui s’imposent à vous si vous souhaitez agrandir votre maison.

En effet, si votre logement se situe dans un secteur régi par un Plan Local d’Urbanisme (PLU), vous devez vous acquitter de certaines formalités. Si l’extension prévue est d’un certain type, et présente une certaine surface, il faudra faire une déclaration préalable de travaux.

Au-delà d’une surface déterminée, et si vous utilisez certains matériaux pour l’extension, il conviendra de demander un permis de construire.

Les travaux terminés, pensez à la déclaration d’achèvement de travaux. Selon les communes, des règles d’urbanisme spécifiques, sur la hauteur du bâti par exemple, peuvent encore s’imposer à vous.

Oublier l’harmonie d’ensemble

Si seul l’aspect des nouveaux bâtiments vous préoccupe, vous risquez de les concevoir comme une partie indépendante de la maison, sans lien avec le logement actuel.

Or, l’extension prévue ne donnera un véritable cachet à votre habitation que si la maison actuelle et les nouveaux bâtiments forment ensemble un tout harmonieux. Cette extension peut vous inciter, par exemple, à refaire l’ensemble des façades.

Ne négligez pas non plus l’harmonie des nouveaux bâtiments avec l’extérieur. Pour respecter ces codes esthétiques, il peut être préférable de faire appel à l’expertise de professionnels.

Certains sont même des spécialistes de l’extension de maison. Ils sauront vous conseiller sur les meilleures solutions. Si vous souhaitez une certaine originalité, ils sauront vous recommander des ruptures de ton qui ne nuiront pas à l’harmonie d’ensemble.

Ne pas choisir ses matériaux avec soin

Un choix inadapté de matériaux, pour votre extension, peut avoir, à la longue, des conséquences négatives, en termes d’isolation ou de durabilité.

Chaque matériau, qu’il s’agisse du bois, de l’acier ou du parpaing, présente des avantages et des inconvénients. Vous choisirez donc celui qui répond le mieux à vos attentes spécifiques.

Par ailleurs, vous avez l’obligation, pour toute extension dépassant une certaine surface, de choisir des matériaux dont les performances énergétiques et l’empreinte carbone répondent à une réglementation précise.

Ne pas prévoir un budget suffisant

Il serait imprudent de vous lancer dans des projets d’agrandissement trop dispendieux, si vous n’avez pas prévu un budget en conséquence.

Si vos moyens sont limités, vous pouvez prévoir l’aménagement d’une véranda. Si vous avez un projet plus ambitieux, qui nécessite des travaux importants et l’intervention de professionnels, il ne faudra les entreprendre que si vous en avez les moyens.

N’oubliez pas qu’en plus de la construction elle-même, et du coût éventuel de la main-d’œuvre, il faudra prévoir les frais relatifs à l’installation de l’électricité, à l’isolation des bâtiments, aux travaux de menuiserie et aux diverses finitions.

Il est donc recommandé de faire un état très précis du projet d’extension et d’établir, sur ces bases, un budget prévisionnel.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *