Chargement

Rerchercher

Trous de ver dans l’espace : peut-on emprunter ces tunnels ?

Science

Trous de ver dans l’espace : peut-on emprunter ces tunnels ?

L’univers est vaste et complexe. On n’y retrouve pas uniquement la planète Terre, Mars ou d’autres planètes du système solaire. Avec l’évolution, l’on se rend compte qu’il existe une pluralité d’espace-temps dans l’univers. Dans son ardent désir de connaître tous les mystères que cache la nature, l’homme essaie de trouver des solutions susceptibles de l’aider dans sa quête. Les trous de ver seraient-ils le tunnel capable de permettre à l’homme de voyager d’un point A à un point B dans l’espace ? Dans cet article, nous vous décryptons le phénomène du trou de ver.

Qu’est-ce que le trou de ver ?

Selon une explication astrophysique, le trou de ver est un objet hypothétique susceptible de relier deux régions distinctives de l’espace-temps. Elle se manifeste à la fois comme un trou noir et un trou blanc. Autrement dit, le trou de ver serait un passage qui permet d’accéder de manière théorique à une autre dimension temporelle.

Ainsi, avec le trou de ver, le voyage se fera dans le temps, dans l’espace, mais également dans l’espace-temps. Jusqu’à aujourd’hui, l’existence des trous de ver n’a pas été encore prouvée. Il s’agit en effet que de simple spéculation scientifique ayant pour fondement la théorie de relativité générale d’Albert Einstein.

D’autre part, le tunnel des trous de ver diffère complètement du trou noir. En effet, l’existence du trou noir a été prouvée en 2019. Son champ gravitationnel a une telle intensité qu’aucune matière n’est capable de lui échapper.

Les différents types de trous de ver découvert par les scientifiques

Selon la théorie de relativité développée par Albert Einstein, il existe de véritables raccourcis qui permettraient d’atteindre en temps réduit un autre point de l’espace-temps. En se servant des résultats de ces travaux, les scientifiques ont décrit trois types de trous de ver :

  • le trou de ver de Schwarzschild
  • le trou de ver de Ker Newman susceptible de contenir le trou de ver de Schwarzschild
  • le trou ver de Lorentz à masse négative.

Ces trous de ver sont possibles d’après les calculs mathématiques. Pour Albert Einstein, concevoir un objet spatio-temporel statique ou dynamique ne devrait pas poser de problèmes. Mais, le constat est que tous les trous de ver fabriqué grâce aux matières positives se désintègrent et disparaissent. Toutefois, pour la fabrication de trou de ver statique, la masse négative serait une matière idéale.

Par contre, le trou de ver de Lorentz quant à lui a besoin de matière exotique pour rester ouvert. La matière exotique peut être l’énergie négative comme l’antimatière. Mais, comment stocker de l’antimatière en grande quantité pendant longtemps afin de maintenir l’ouverture des tunnels de l’espace ?

Le trou de ver : un tunnel dans l’espace et le temps

Dans de nombreux films de science-fiction comme Dark ou Stargate, le trou de ver fonctionne correctement et permet à la population terrienne de voyager dans le futur. Prenons deux points A et B situé à chaque côté d’une feuille. Pliez ensuite la feuille en deux. Vous constatez que les deux points se trouvent accoler l’un à l’autre. Ainsi, il est non seulement simple, mais rapide d’accéder au point B en passant par le point A. En 1935, Albert Einstein ainsi que le physicien Nathan Rosen ont énoncé le principe selon lequel il existe un pont appelé trou de ver qui serait un raccourci.

Il est bien possible que ce tunnel soit fonctionnel sur une échelle subatomique, c’est-à-dire dans une dimension ultra-microscopique. Cela peut se faire encore grâce à l’antimatière. Cependant, ces solutions restent peu probables et provoqueraient dans les deux cas l’effondrement du tunnel en un laps de temps.

En 2003, les théoriciens physiciens Leonard Susskind et Juan Maldacena ont suggéré que les trous de ver constituent la base du mécanisme de l’intrication quantique. L’intrication quantique serait donc la solution qui permet de relier deux particules situées d’un côté et de l’autre. C’est à partir de cette théorie que Jafferis a développé la théorie selon laquelle les photons ont la possibilité de traverser les trous de ver.

Les trous de vers sont-ils vraiment des tunnels de passage ?

Au fil des temps, des recherches ont été menées. Mais, jusqu’à présent aucun trou de ver n’a été découvert. Et bien que les théories ne cessent de prouver qu’il est vraiment possible que ces tunnels de trou de ver existent et qu’on puisse les emprunter, pour le moment ceci reste une théorie scientifique très loin de la réalité. Peut-être que les scientifiques arriveront à trouver une manière pour maintenir le tunnel ouvert pour le passage. Mais en attendant, le trou de ver est un tunnel auquel personne ne peut avoir accès pour parcourir l’univers.

Cependant, s’il arrive que cela devienne possible, ce sera une grande avancée scientifique et technologique. Cela permettra facilement de faire la découverte de l’univers et de pouvoir rentrer en contact avec d’autres formes de vie. En attendant, vous pourrez vous contenter de regarder les personnages de science-fiction vous faire voyager dans l’espace et le temps grâce au trou de ver.

 

A découvrir également dans l’Univers :

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *