LOADING

Type to search

La trame verte et bleue pour préserver la biodiversité

Technologie

La trame verte et bleue pour préserver la biodiversité

Share
La trame verte et bleue pour préserver la biodiversité

La trame verte et bleue ou TVB est utilisée en France depuis 2007 pour mieux protéger la biodiversité et conformer l’aménagement du territoire à cette stratégie nationale. Cette stratégie vise à conscientiser tout un chacun sur le respect des espèces sauvages et des habitats naturels en ville comme à la campagne.

 

La signification de la trame verte et bleue

Il s’agit d’un outil mis en place pour inciter la mise en pratique d’une démarche écologique nationale visant à garantir les meilleures conditions de vie et la continuité des espèces animales et végétales.

Il s’agit donc d’instaurer et de prendre en main un réseau d’échanges respectant le cycle de vie, l’alimentation et les déplacements de ces habitats naturels. Il est également question de les protéger contre les éléments envahissants.

La politique liée à la trame verte et bleue a été élaborée à partir de plusieurs lois et son intérêt principal est identifié dans plusieurs documents de planifications.

Cette trame écologique se fait une place à côté des nombreux outils pour la protection des espaces naturels dont les arrêtés de protection de biotope, le réseau Natura 2000, les parcs nationaux et régionaux, ainsi que les réserves naturelles et les parcs marins.

Trame verte et bleue

Trame verte et bleue de Sologne.

Les couleurs de la trame

Vous déduisez sans doute que le vert correspond à l’attrait écologique de la politique véhiculée à travers cette trame. Cette couleur a été choisie pour exprimer la notion de milieux naturels et semi-naturels terrestres. Le bleu, quant à lui, révèle le milieu aquatique et humide.

Les composantes de la partie terrestre et du monde aquatique doivent appartenir à des structures complémentaires et des écosystèmes indissociables pour trouver l’équilibre écologique. C’est en ce sens que les 2 couleurs verte et bleue se superposent sur la trame.

L’utilité de la trame verte et bleue

L’intérêt principal de la trame verte et bleue est de permettre à tous les animaux et végétaux de réaliser sans contrainte chaque étape de leur cycle de vie. La TVB cherche donc à établir zéro perte de biodiversité en dépit de la dégradation du paysage actuel.

Toute décision sur l’aménagement du territoire doit tenir compte de cette visée. La trame sollicite aussi une attractivité touristique responsable.

 

Les enjeux de la trame verte et bleue

Les enjeux écologiques

Le message est clair à propos des enjeux écologiques de la trame verte et bleue. Il faut agir correctement pour préserver la biodiversité et cette motivation doit atteindre l’ensemble des citoyens.

La réalisation de ce projet requiert une volonté individuelle et collective émanant de chaque enfant, adulte, famille, circonscription, association, entreprise et membre de l’État.

En plus de conscientiser tout le monde sur l’importance des continuités écologiques, la trame verte et bleue proscrit explicitement la fragmentation des milieux naturels.

Les enjeux socio-économiques

L’avantage socio-économique de la politique de la trame verte et bleue est le corollaire de ses dispositions écologiques. Il s’agit essentiellement de la création d’emploi engendrée par cette stratégie nationale.

Les modes de travail des agriculteurs et des éleveurs ne risquent pas d’être déplacés par le temps. Les opportunités d’emploi liées à l’environnement se multiplient. Les actions responsables menées par les différents organismes et par l’État même sur l’aménagement du territoire deviennent sources d’activités rentables pour beaucoup de citoyens.

Cela requiert une évolution de la gestion des espaces, l’intégration de la trame verte et bleue dans les documents d’urbanisme et sa mise en œuvre par le biais d’engagements contractuels.

Trame verte et bleue

Les sous trames composant la trame verte et bleue.

Les réservoirs de biodiversité et les corridors écologiques

La trame verte et bleue assure les continuités écologiques à travers les réservoirs de biodiversité et les corridors écologiques.

Les réservoirs de biodiversité sont plus représentatifs en termes de variétés de populations d’espèces naturelles. Ce sont des espaces plus vastes favorisant les déplacements, les échanges et donc le cycle de vie de ces êtres vivants.

Les corridors écologiques relient les réservoirs de biodiversité pour multiplier les opportunités d’échanges entre les espèces.

Ce passage facilite leur déplacement et possède toutes les meilleures conditions pour leur cycle de vie. Il offre aux organismes l’opportunité de s’adapter aux différents changements climatiques et d’atteindre facilement les milieux naturels qui leur conviennent le mieux.

Il existe plusieurs formes de corridors écologiques liés à la trame verte et bleue : couloirs paysagers, couvertures végétales le long des cours d’eau, formations végétales discontinues ou linéaires, haies et les clôtures boisées, les espaces naturels et semi-naturels…

Les zones humides importantes y compris les cours d’eau et certains canaux servent aussi de réservoirs de biodiversité et de corridors écologiques.

 

Conclusion

La trame verte et bleue est un outil stratégique pour le maintien et l’amélioration de la biodiversité ordinaire et extraordinaire. Sa mise à disposition aux acteurs concernés et à tous les citoyens émane des décisions prises lors d’un Grenelle de l’Environnement d’il y a 12 ans.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *