Chargement

Rerchercher

Staphylocoque doré, une bactérie à l’origine d’infections plus ou moins graves

Santé

Staphylocoque doré, une bactérie à l’origine d’infections plus ou moins graves

staphylocoque doré

Le staphylocoque doré est à l’origine d’infections parfois très graves et se situe généralement sur la peau et les muqueuses de l’Homme et des animaux. Cette bactérie, très fréquente dans l’environnement quotidien, devient infectieuse lorsque le système immunitaire connait une déficience. Voici un point concernant tout ce dont il faut savoir sur le staphylocoque doré.

 

Définition et description des staphylocoques dorés

Un staphylocoque est une bactérie qui est généralement présente chez une personne bien portante, plus particulièrement dans la muqueuse du nez. Par l’intermédiaire des mains, il se transmet ensuite vers d’autres régions du corps, notamment les zones humides telles que les aisselles et les parties génitales.

Il existe une quarantaine de types de staphylocoques, dont le staphylocoque doré, également appelé « staphylococcus aureus », qui cause le plus souvent des pathologies infectieuses nosocomiales (contractée en milieu hospitalier), des intoxications alimentaires ou des méningites bactériennes.

Lorsque cette bactérie se développe dans la circulation sanguine, il n’est pas rare qu’elle se fixe sur les articulations, les poumons, les os ou le cœur, ce qui peut entrainer des conséquences graves, voire mortelles.

Le nom « doré », il le doit à la couleur or que sa colonie prend lorsqu’elle est observée au microscope. Il a été observé pour la première fois vers la fin du XVIIe siècle par Louis Pasteur, mais isolé par Sir Alexander Ogston en l’extrayant d’un abcès.

 

Localisation du staphylocoque doré

Le staphylocoque doré est présent sur les zones cutanées de l’Homme et de l’animal. Cette bactérie fait d’ailleurs partie de la flore cutanée. Il est également identifiable en masse sur les muqueuses, à savoir celles du nez.

Faisant carrément partie intégrante de la vie quotidienne, le staphylocoque doré est présent dans l’eau, le sol, les divers objets de tous les jours et même les aliments. Pour une personne bien portante, il est quasiment inoffensif.

C’est lorsque des blessures ouvertes apparaissent, des altérations au niveau de la muqueuse surviennent ou le système immunitaire s’affaiblit considérablement, que la bactérie s’attaque à l’organisme. En d’autres termes, elle attend son heure jusqu’à ce qu’une faille apparaisse.

Ainsi, les personnes ayant subi une intervention chirurgicale, atteinte d’une pathologie chronique (diabète, cancer), une personne âgée ou un nourrisson (avec un système immunitaire amoindri) sont plus susceptibles de contracter une infection au staphylocoque doré.

 

Symptômes et pathologies liés au staphylocoque doré

Selon la localisation de l’infection, les symptômes et la gravité de la situation peuvent beaucoup varier. Concernant les infections cutanées, des furoncles, panaris, impétigos, abcès et folliculites sont les signes les plus courants. Il s’en suit généralement une apparition de pus.

Concernant les infections de la sphère ORL, les conjonctivites, les pneumonies et les otites sont les plus visibles. Les intoxications alimentaires se manifestent par des vomissements et des diarrhées violents, suite à la production d’entérotoxines dans les aliments.

D’autres cas d’infections rares, mais graves peuvent se présenter, notamment une infection génitale contractée suite à l’utilisation des tampons périodiques durant les règles, provoquant le syndrome du choc toxique, ou encore l’ostéomyélite, une infection des os.

Enfin, l’endocardite est une infection localisée au niveau des enveloppes internes du cœur. La septicémie est également à craindre, où la bactérie passe dans le sang et atteint directement diverses zones sensibles comme les articulations, les reins et les méninges.

 

Modes de transmission

Etant très présente dans l’environnement de vie des êtres humains, la bactérie staphylocoque doré se transmet très facilement de nombreuses manières. Premièrement, une transmission directe se fait par l’intermédiaire de personnes contaminées développant une infection. Les pus sont les foyers des staphylocoques les plus virulents et tout contact avec ces substances maximise les chances d’atteinte.

Les objets contaminés sont également des moyens de transmission très courants. Qu’il s’agisse des taies d’oreillers, des serviettes et autres objets personnels utilisés par les personnes malades, les bactéries ont beaucoup de chance de se transmettre à d’autres individus. Elles sont très résistantes et peuvent survivre plusieurs jours dans le milieu extérieur, que ce soit dans un endroit sec ou très chaud.

Troisièmement, les aliments contaminés par des bactéries ayant libéré leur toxine augmentent les chances de contraction d’une infection.

 

Complications liées aux infections

Si le staphylocoque doré cause, dans la majorité des cas des infections qui sont rarement mortelles, il arrive que les pathologies deviennent plus graves et mettent en jeu le pronostic vital. Les chocs septique et toxique sont les plus connus.

La septicémie apparait lorsque les bactéries se développent dans une zone précise que ce soit au niveau cutané ou dans l’organisme. Elle entraine un état de choc grave qui est communément appelé choc septique.

Il arrive également qu’elle se répande dans de nombreuses zones du corps, avec plusieurs foyers situés dans les articulations, le cœur, les reins ou le cerveau. De nombreuses infections graves peuvent alors apparaitre en même temps ou successivement, pouvant entrainer le décès.

Le choc toxique est une forme particulière et particulièrement virulente du choc septique. Le syndrome du choc toxique est une infection qui progresse très rapidement dans le sang et cause la mort dans la plupart des cas.

 

Traitements et prévention

Le traitement des infections au staphylocoque doré se fait par l’utilisation des antibiotiques. Les bêtalactamines, à savoir la méticilline, dérivée de la pénicilline, sont les plus utilisés. Malheureusement, les bactéries peuvent évoluer et résister très rapidement à cet antibiotique.

Ainsi, pour venir convenable ment à bout de cette bactérie, les médecins se voient dans l’obligation de prescrire diverses classes d’antibiotiques afin de voir laquelle convient à chaque cas, avant d’avoir recours à la molécule de dernier espoir : la vancomycine.

Afin de prévenir les infections liées au staphylocoque doré, la première mesure à prendre est de toujours respecter l’hygiène de ses mains en les lavant au savon plusieurs fois par jour.

Dans les établissements hospitaliers, les patients atteints des infections à la bactérie doivent être placés en isolement. Les gels désinfectants à base d’alcool sont particulièrement efficaces pour éliminer le staphylocoque doré. Il est donc recommandé d’en utiliser le plus souvent.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *