Chargement

Rerchercher

Peut-on survivre à l’explosion d’une bombe atomique ?

Science

Peut-on survivre à l’explosion d’une bombe atomique ?

Arme de destruction massive, le monde a découvert pour la première fois les affres de la bombe atomique le 6 août 1945. Utilisée par les États-Unis lors de la Deuxième Guerre mondiale, elle a réussi à faire capituler le Japon, en raison de l’ampleur de ses dégâts.
74 ans après Hiroshima et Nagasaki, le monde continue de vivre sous la peur d’une autre attaque, en raison de la course à l’armement nucléaire. Mais en fait, qu’est-ce qu’une bombe atomique et comment fonctionne-t-elle ? Et surtout, quelles sont les chances de survie à son explosion ? Dans cet article, nous vous présentons toutes les informations utiles sur cet engin de la mort.

Un bref rappel historique

Le 6 août 1945, les États-Unis gagnent la Deuxième Guerre mondiale. Après avoir largué deux bombes atomiques sur les villes japonaises de Hiroshima et de Nagasaki, ils obtiennent la capitulation du Japon. Ces bombes, dont la puissance de feu n’avait jamais été vue auparavant, ont fait plus de 200 000 morts.

À l’intérieur de ces bombes dites atomiques, il y a de l’uranium, un métal qui sert à produire de l’énergie nucléaire. Cet élément fait d’elle la bombe la plus puissante au monde pouvant créer des dégâts équivalents. C’est Julius Robert Oppenheimer, physicien théoricien de premier plan qui jouera un rôle prépondérant dans son invention. En effet, nommé en 1942 directeur scientifique du Projet Manhattan, il contribuera à la fabrication des deux bombes atomiques larguées sur Hiroshima et Nagasaki les 6 et 9 août 1945.

Les années qui suivent son usage contre le Japon, la bombe atomique deviendra une arme de dissuasion. Elle est utilisée cette fois pour protéger les intérêts d’une nation et dissuader toutes attaques éventuelles en raison de ses capacités de destruction hors normes en comparaison aux armes conventionnelles.

Zoom sur la bombe atomique

La bombe atomique encore appelée bombe A, bombe à fission ou bombe nucléaire est un engin explosif dont l’énergie est obtenue par la fission nucléaire d’une masse critique d’éléments fissiles comme l’uranium 235 ou le plutonium 239. C’est en effet, une arme non conventionnelle qui utilise l’énergie dégagée par la désintégration des noyaux lourds comme l’uranium et le plutonium en des noyaux plus légers.

En dépit du traité sur la non-prolifération des armes nucléaires de 1968, plusieurs pays à l’instar de l’Inde, du Pakistan, Israël et la Corée du Nord ont développé l’arme nucléaire. Ils rejoignent ainsi les 5 membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU, portant à neuf le nombre d’États la possédant.

Comment fonctionne une bombe atomique ?

Malgré les installations complexes que nécessite la fabrication d’une bombe atomique, son principe de fonctionnement quant à lui est relativement simple. Basée sur le principe de fission qui consiste à déclencher une réaction en chaîne, une bombe atomique fonctionne grâce à la rencontre des atomes. Quand ces éléments se rencontrent (fusion) ou se cassent (fission), les atomes produisent une monstrueuse quantité de chaleur et d’énergie.

En explosant, la bombe atomique provoque donc une chaleur de plus de 1 million de degrés qui consume tout sur son passage. Elle entraîne une grande onde de choc avec un souffle de vent allant jusqu’à 600 km/h. Avec le flash lumineux très puissant qu’elle produit, elle est capable de rendre aveugles toutes personnes proches.

Quels sont les dégâts causés par une bombe atomique ?

En raison de son mode de fonctionnement, la bombe atomique est l’arme la plus destructrice au monde. Utilisées deux fois en temps de guerre notamment sur Hiroshima et Nagasaki, ces armes nucléaires ont causé la mort de plus de 200 000 civils et ont blessé grièvement des milliers d’autres. Ces bombes engendrent des catastrophes en raison non seulement de leurs capacités destructrices, mais aussi, et surtout de leurs retombées radioactives.

Ces dernières sont particulièrement persistantes et peuvent s’évaporer dans la nature avec des conséquences génétiques dramatiques. Elles sont également responsables de brûlures et de nausées et à plus long terme de cancers.

Quelles sont les chances de survie à l’explosion d’une bombe atomique ?

Les bombes atomiques larguées sur Hiroshima et Nagasaki demeurent à ce jour, les seules utilisées en période de guerre. En dépit de la grande source de chaleur et d’énergie produite par ces bombes, les scientifiques assurent qu’il est possible de survivre à une explosion nucléaire à condition de se trouver dans la zone touchée par le souffle de l’explosion.

Il apparaît donc utopique de s’en sortir quand on se retrouve dans la zone de la déflagration de la bombe. Même dans les quartiers proches du point d’impact, les chances de survie sont très réduites, si non presque inexistantes.

Pour optimiser ses chances de survie même dérisoire, il faut gagner l’intérieur d’un bâtiment solide. Les abris antiatomiques sont donc l’idéale, car ils servent à protéger les occupants des effets mécaniques et thermiques ainsi que des retombées radioactives.

N’étant pas à la disposition de tous, il est conseillé pour survivre de trouver dans les 15 minutes qui suivent une attaque nucléaire un bâtiment solide pour s’y installer et y rester. Les retombées radioactives perdant 50 % de leur dangerosité au bout d’une heure et même 80 % au bout de 24 heures. En procédant ainsi, vous aurez une chance de survivre.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *