Chargement

Rerchercher

Santé

Zoom sur la syllogomanie : définition, causes et traitements

qu’est-ce que la syllogomaniequ’est-ce que la syllogomanie définition, causes et traitements

Peut-être que vous avez déjà entendu parler de ce mot : la syllogomanie. Faisant référence à un trouble psychique, cette pathologie désigne le fait de vouloir tout accumuler. Plus fort que lui, la personne touchée a du mal à se séparer des objets qu’il a acquis. Même si ces derniers sont inutiles, usés, cassés et encombrants, l’idée de les jeter le rend malade. Alors qu’est-ce que la syllogomanie, comment se manifeste-t-elle et peut-on la soigner ?

Qu’est-ce que la syllogomanie ?

À ce jour, les chiffres indiquent que 2 à 6 % de la population mondiale sont touchés par la syllogomanie. Mais qu’est-ce que la syllogomanie ? Statué comme un trouble psychique, c’est tout au long de l’adolescence qu’elle apparaît. À ce stade, seuls quelques signes peuvent être détectés et ce n’est qu’au cours de la trentaine que tous les symptômes se manifestent. D’ailleurs, c’est uniquement à cet âge qu’il est possible de la confirmer. En fait, la syllogomanie se traduit par un goût immodéré pour l’accumulation inutile.

À l’opposé du collectionneur, le syllogomane accumule de manière pathologique toutes les affaires ainsi que les objets qu’il a reçus ou achetés. En plus d’avoir un goût immodéré pour l’accumulation, ce dernier a aussi du mal à se séparer des objets accumulés. Non seulement il en devient malade, mais ce trouble psychique devient aussi un frein qui affecte son mode de vie et sa relation avec les autres.

qu’est-ce que la syllogomanie définition

Quelles sont les causes de la syllogomanie ?

Jusqu’à ce jour, les causes de la syllogomanie restent floues. Si dans un premier temps elle fût associée à un trouble compulsif obsessionnel ou TOC, cela n’est pas justifié. Néanmoins, elle résulterait de la génétique chez certaines familles où la pathologie d’accumulation des objets non valeureux serait intense. En outre, il paraît aussi que la syllogomanie résulterait d’un dysfonctionnement au niveau des connecteurs du cerveau. On associe aussi cette pathologie à une incapacité à discerner l’important de ce qui ne l’est pas ou bien de celui d’avoir des difficultés à prendre une décision. Quoi qu’il en soit, il semblerait que ceux atteints des affections suivantes seraient plus enclins à être syllogomanes :

  • la schizophrénie
  • le stress post-traumatique
  • les troubles mentaux organiques
  • les troubles de l’hyperactivité accompagnée de déficit d’attention
  • le syndrome de Diogène,
  • le syndrome de Noé.

Pour plus d’informations, rendez-vous ici Syndrome-diogene.fr

Quelles sont les conséquences de la syllogomanie ?

La syllogomanie affecte le patient sur de nombreux plans. Comme ce dernier est incapable de se séparer des objets qui devraient se retrouver à la poubelle, la première conséquence en est l’encombrement. En général, ces personnes sont désorganisées, voire désordonnées, et laissent tout traîner chez eux. Piles de journaux sur la table ou la cuisinière, électroménagers défectueux les uns près des autres ou bien amas de vêtements et chaussures usés sur un coin de la maison.

Et ce ne sont que des exemples, car une personne affectée par le syndrome de Diogène accumule des objets qui ne valent rien. Ce qui empêche l’accès à certaines chambres ou nuisent tout simplement au bon fonctionnement de la maison. À la longue, cette accumulation d’objets inutiles représente un danger pour l’occupant de la maison. Mais ce n’est pas tout, car ce trouble empêche aussi la personne affectée d’avoir une relation sociale. Comme il coupe toute approche externe, cela affecte sa qualité de vie et des troubles dépressifs peuvent même en résulter.

qu’est-ce que la syllogomanie conséquences

Comment traiter la syllogomanie ?

Contrairement aux autres troubles ou maladies, la prise en charge de la syllogomanie n’est pas facile. D’ailleurs, elle peut s’étaler sur plusieurs mois et demande une implication de la part du patient. Si certains traitements ne requièrent qu’un soin à base de médicaments, ce n’est pas le cas de la syllogomanie. En effet, la guérison d’un syllogomane repose sur plusieurs disciplines à savoir le traitement à base de médicaments et la thérapie.

En ce qui concerne la prise des médicaments, elle se base sur des gélules antidépresseurs qui agissent comme capture d’inhibiteur de sérotonine. Bien souvent, il est impératif d’y ajouter une thérapie comportementale et cognitive. Dans la totalité des cas, une hospitalisation est obligatoire, et ce non seulement pour changer les idées, mais aussi pour pouvoir tout remettre en ordre. Dans la plupart des cas, les familles des patients font appel à une entreprise d’entretien pour le nettoyage.

Beaucoup de gens se demandent encore qu’est-ce que la syllogomanie. C’est un trouble psychique et comportemental qui amène à l’accumulation d’objets inutiles. Cela peut entraîner le dysfonctionnement du logement, le déni total et l’isolement. Avec une prise en charge thérapeutique et un traitement adapté, la syllogomanie peut se soigner.

Voir aussi :

Comment les start-ups Françaises vont continuer à révolutionner la e-santé

IGBT : Qu’est-ce que c’est et comment fonctionne-t-il ?