Chargement

Rerchercher

Lifestyle

Jumping jacks : 3 étapes pour maîtriser l’exercice

Une femme qui femme de Jumping Jack

L’exercice physique du nom de Jumping jack se pratique depuis plusieurs années. À l’origine, le saut dont il est question a été élaboré pour tester la condition physique de ceux qui veulent s’engager dans l’armée. L’exercice a bien évolué et il est devenu un élément indispensable dans plusieurs programmes d’entraînement. De ce fait, il importe de découvrir comment il se pratique ainsi que des astuces simples pour mieux l’exécuter. En trois étapes comme décrit ici, vous pourrez maîtriser ce saut.

Première étape

La toute première étape pour faire le jumping jack est une phase de mise en condition. Il s’agit de commencer par vous tenir debout et de garder le pied, ainsi que les bras le long du corps. Après avoir initié la mise en condition, faites des sauts et écartez les jambes de telle sorte qu’ils soient proportionnels à la largeur de vos épaules. Au même moment, levez les bras au-dessus de la tête. De ce fait, vous pouvez faire beaucoup de variantes du jumping jack.

Deuxième étape

Parmi les différentes formes de jumping jack, vous avez avant tout la version adaptée. C’est en réalité la même technique de base sauf qu’ici, vos bras ne doivent pas dépasser la hauteur des épaules sur les côtés. Cette variante est recommandée aux personnes qui ont des problèmes au niveau de l’épaule.

En deuxième position, il y a le jumping jack croisé encore appelé X-jack. Pour exécuter ce mouvement, vous n’aurez pas trop à vous tracasser. Tenez-vous debout comme d’habitude, les pieds écartés proportionnellement à la largeur des épaules. Levez ensuite les bras sur les côtés à hauteur des épaules. Poursuivez maintenant en croisant les bras gauches au-dessus du droit et simultanément, vous faites pareil avec les jambes. Revenez à votre position de départ et répétez.

Seal jack

En dehors de ces deux variantes, il y a encore une autre appelée seal jack. Pour l’exécuter, il faut être debout, les pieds écartés au-delà de la largeur des épaules. Levez ensuite les bras sur les côtés à hauteur des épaules tout en sortant les pouces vers le haut. De manière simultanée, il faut joindre vos pieds, mais aussi la paume de vos mains.

Seal squat jack

Cette série d’exercices tire son appellation du nom des unités spéciales de la marine des USA, puisqu’en dehors de seal jack, il y a le seal squat jack. Contrairement à son homologue le seal jack, ici, il faut sauter, mais atterrir en position squat sumo. C’est la particularité de cet exercice.

Split jack

Pour faire ce mouvement variant du jumping jack, il faut faire un travail sur le plan sagittal et non sur le plan frontal. Comme toujours, il faut se tenir debout, la jambe écartée et surtout proportionnelle à la taille de l’épaule. Maintenez les bras le long du corps. Faites des sauts tout en allant vers l’avant avec le pied gauche puis en reculant vers l’arrière avec le pied droit.

Alternativement, il faut mettre vos bras en évidence vers l’avant en l’air. Poursuivez les sauts tout en changeant la position des jambes. Refaites la même chose, et cela, sur une certaine durée.

Troisième étape

Remettez-vous en position de départ et inversez le mouvement. Rassurez-vous de revenir en douceur sur les pieds, les genoux légèrement fléchis. Enchaînez le mouvement sur 30 secondes ou 1 minute pour réussir un bon entraînement cardio. Également, combiner le jumping jack avec quelques variantes, notamment en croisant les bras sur la poitrine et en tapant des mains au-dessus de votre tête simultanément aux sauts. L’essentiel, c’est de garder un bon rythme au cours de l’exercice.

Sachez également que cette activité sportive sollicite un bon nombre de muscles, à savoir : les muscles jambiers, le fessier, les muscles de la hanche, les quadriceps.

Somme toute, voilà l’essentiel des trois étapes à suivre pour faire du jumping jack.