Chargement

Rerchercher

Âge de l’univers : lorsque tout a commencé

Planète

Âge de l’univers : lorsque tout a commencé

âge de l'univers

Quel est donc l’âge de l’univers ? Quand est-ce que tout a commencé ? L’univers peut être décrit comme étant tout ce qui existe, au-delà de la Terre elle-même, dans le cosmos ou encore dans la galaxie. Ce terme englobe tout ce qui est. Beaucoup se posent des questions sur les origines de tout ce qui existe. Voici aujourd’hui quelques éléments de réponses pour lever le voile sur une énigme qui en a fasciné plus d’un.

 

La constante de Hubble pour calculer l’âge de l’univers

La constante de Hubble

Calculer d’une façon exacte l’âge de l’Univers relèverait de l’impossible d’autant plus qu’il existe de nombreuses théories en ce qui concerne les conditions dans lequel il s’est créé. Quoi qu’il en soit, la croyante populaire veut qu’il ait vu le jour après qu’un œuf cosmique ait explosé. Il est habituellement question de « big bang ».

Cependant, en 1929, un astronome dénommé E. Hubble présenta un concept qui permettrait d’évaluer l’âge de l’Univers en se basant sur la distance entre deux corps célestes.

L’exemple pratique pour comprendre cette théorie qui met en relation l’âge et la distance de prendre une entité physique qui se trouve à 25 mètres de vous. Si nous partons du postulat que la lumière se déplace à une vitesse de 1 m/minute, celle-ci nous parviendrait en 10 minutes.

De ce fait, si l’objet est visible de votre point de vue, c’est qu’elle a existé depuis au moins 25 minutes. Si elle subsistait depuis moins que cela, la lumière ne pourrait pas vous parvenir et cette entité serait même invisible.

En se basant sur ce concept, selon Hubble, les galaxies étant mobiles, la vitesse à laquelle elle s’éloigne de nous, c’est-à-dire la vitesse de récession ou vitesse de fuite par rapport à l’astre qui est pris comme base est constante. Cette constante est de 70 km / s / Mpc (sachant que 1 Mpc ou Megaparsec = 3,26 millions d’années-lumière et que 1 AL = 9 460 800 000 000 km) et s’obtient avec la formule :

H = V / D

  • H = Constante de Hubble ;
  • V = Vitesse de récession de l’astre ;
  • D = Distance (âge) hypothétique de l’astre.

L’âge estimé de l’univers basé sur la constante de Hubble

En tenant compte de cette constante de Hubble et avec quelques mises à jour de scientifique à travers les années, l’âge de l’Univers est aujourd’hui estimé à 13 750 000 000 d’années avec une marge d’erreur assez minime de 1 000 000 000 dans la mesure où V et H sont seulement d’ordre hypothétique et non empirique.

 

La méthode des naines blanches pour calculer l’âge de l’univers

Que sont les naines blanches ?

Un autre concept pour déterminer l’âge de l’univers est la méthode des naines blanches (plus précisément les froides parmi elles).

L’évaluation se base sur l’âge de ces dernières. Il s’agit en fait de résidus d’étoiles qui ont vieilli et sont devenues de plus en plus froides au fil du temps en perdant leur combustible.

En effet, elles ont transformé la grande majorité de leur hydrogène en hélium. La température extérieure augmente, mais la pression et la température intérieures diminuent. Au final subsiste alors la naine blanche, une étoile très dense, mais dont la masse n’excède toutefois pas 1,44 de celui du soleil.

Le processus de vieillissement des étoiles pour évaluer l’âge de l’univers

Avant tout, il faut savoir que les étoiles évoluent par grappes. Au fil du temps, les étoiles les plus massives constituant une grappe vieillissante commencent à se détacher. Celles qui sont de taille moindre quittent la grappe plus tard.

Les plus anciennes grappes affichent alors une séquence de base déjà incomplète, étant donné que les plus grosses étoiles ont déjà atteint leur phase finale. Parallèlement, les étoiles moins massives, mais qui sont encore « vivantes » (c’est-à-dire dont le noyau est encore le siège d’une combustion d’hydrogène) peuvent être utilisées pour estimer la limite d’âge d’une grappe et donc l’âge de celle-ci.

Aujourd’hui, les plus anciennes naines blanches froides qui ont pu être observées sont âgées entre 11 et 13 milliards d’années. Valeur que l’on peut alors estimer comme étant également l’âge de l’univers (approximatif).

 

L’âge de l’Univers ne correspond pas à une donnée exacte, car les formules et mesures appliquées pour l’évaluer prennent en compte certains postulats non vérifiables. Que l’âge de l’Univers soit de 14 000 000 000 d’années environ n’est donc pas forcément vrai. Pour obtenir des résultats plus convaincants, il est nécessaire de faire d’autres découvertes et cela peut prendre du temps. Il faudra donc patienter encore pour savoir exactement quand l’univers s’est créé

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *