LOADING

Type to search

Le ver de palmier, un insecte comestible

Planète

Le ver de palmier, un insecte comestible

Share
Le ver de palmier, un insecte comestible

Le ver de palmier, vous connaissez ? Aujourd’hui, la consommation d’insectes est très répandue. D’ailleurs, il s’agit d’une pratique courante depuis des siècles dans certains pays asiatiques et africains. Le ver de palmier figure parmi les plus appréciés dans cette catégorie. Il serait même très bénéfique pour la santé. Qu’en est-il vraiment ?

 

Qu’est-ce que le ver de palmier ?

Cet insecte est présent sur l’île de Bornéo, en Malaisie, en Amazonie, au Vietnam et au Ghana. Son nom scientifique est Rhynchophorus phoenicis ou Rhynchophorus ferrugineus.

Le ver de palmier habite à l’intérieur du tronc de l’arbre. Il est comestible et aurait apparemment le goût du fromage au naturel. Il est très apprécié des spécialistes de la nutrition et fait l’objet de plusieurs études dans la mesure où il contiendrait de la protéine et pourrait même remplacer la viande.

De plus, il est riche en minéraux, en vitamines et en fibres. Il est adapté à plusieurs recettes et rehausserait le goût des plats. Cet insecte est aujourd’hui mis en vente dans plusieurs magasins, frais ou séché.

 

Sa valeur nutritionnelle

Le ver de palmier renferme plusieurs nutriments dont les proportions varient en fonction de sa texture.

Le ver de palmier frais

Un ver de palmier frais est constitué de 62 % d’eau. Il contient également 8 % de protéines, 3 % de glucides, 2 % de minéraux et 25 % de lipides. Pour ce qui en est de son apport calorique, il s’élève à 685 kcal pour 100 g seulement.

Le ver de palmier sec

Comme son nom l’indique, il ne contient pas d’eau. Il est riche en lipides (67 %). Il renferme également des protéines à 21 %, des minéraux à 5,5 %, et des glucides à 8 %. La valeur calorique du ver de palmier sec est de 714 kcal pour 100 g.

 

L’élevage du ver de palmier

Les vers de palmier sont ovipares. Après l’éclosion des œufs, les larves mangent le tronc de l’arbre qui finit par être endommagé et mourir au fil du temps pour grandir. Il faut le creuser avec l’outil adéquat, notamment une machette, pour les avoir. Toutefois, il est aussi possible de les élever. Pour ce faire, vous pouvez les placer dans des bacs et les nourrir avec d’autres types d’aliments. Une fois qu’ils ont atteint la maturation, ils se cachent dans des cocons pour évoluer jusqu’à devenir pupes, puis adultes.

 

Comment le préparer et le consommer ?

Vous avez le choix de manger le ver de palmier cru ou préparé. Si vous préférez garder sa fraîcheur, consommez-le avec une sauce piquante pour ceux qui en appréhendent le goût. Sinon, vous pouvez aussi le griller. Cette méthode de cuisson est recommandée si vous n’en avez jamais mangé auparavant.

Pour apporter plus de goût à votre plat à base de vers de palmier, le gingembre sera votre meilleur allié. D’abord, hydratez- les. Ensuite, faites chauffer de l’huile dans une casserole et versez-les petit à petit. Quand tout commence à frire, ajoutez-y de l’ail, de l’oignon, du basilic et bien sûr, du gingembre, préalablement préparés. Faites en sorte de garder un feu doux. Vous pouvez l’accompagner de riz.

 

Beaucoup restent sceptiques sur le fait que les insectes soient comestibles, surtout en qui concerne les vers, souvent considérés comme des « bestioles dégoûtantes ». Pourtant, ceux du palmier le sont bel et bien. Vous pouvez en manger à n’importe quel moment de la journée. Il est facile d’intégrer la préparation à votre routine alimentaire, car son goût peut être associé à n’importe quelle recette. De plus, ces vers ont de très bonnes compositions nutritionnelles.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Next Up