Chargement

Rerchercher

L’importance de la formation continue pour kinésithérapeutes

Santé

L’importance de la formation continue pour kinésithérapeutes

Au même titre que la plupart des spécialités scientifiques et médicales, la kinésithérapie est une pratique professionnelle qui ne cesse d’évoluer. En effet, de nouveaux procédés technologies et découvertes voient constamment le jour. Il est donc essentiel pour un kinésithérapeute de se tenir à jour devant les changements dans le domaine. Mais quelle est son importance plus précisément ? Et quelles sont les différentes possibilités en termes de type de formation et de spécialités ? Les réponses dans cet article !

🙂 Les meilleures offres sur la kinésithérapie 🙂

Pourquoi suivre une formation continue lorsqu’on est kinésithérapeute ?

En France, une formation pour kiné continue est une obligation déontologique, mais pas seulement d’une nécessité dans le métier. Défini par le Développement Professionnel Continu (DPC), entré en vigueur au début de l’année 2013, ce type de formation a été rendu obligatoire par la loi. Pour information, le DPC est un système de formation obligatoire de formation continue dans le secteur des professionnels de la santé dont les kinésithérapeutes en font partie. Ainsi, une formation de ce genre constitue un véritable facteur d’amélioration de la qualité et de la diversité des soins.

Ce type de formation permet donc aux praticiens de maintenir leurs compétences et connaissances à jour. Il offre aussi la possibilité d’en acquérir de nouvelles dans le but de s’adapter aux évolutions des techniques et des sciences. En tant que kinésithérapeute, pour y accéder, différentes possibilités et démarches s’offrent à vous. Certains sites internet spécialisés peuvent en effet fournir des formations adaptées afin que vous puissiez développer votre activité. Si suivre une formation fournie par une institution d’expertise reconnue vous intéresse, cliquez ici pour avoir plus d’informations.

Par ailleurs, il est bon de noter que tous les trois ans, un professionnel de la santé qui se respecte se doit de démontrer à l’Agence Nationale du Développement Professionnel Continu ou ANDPC qu’il a suivi une ou des formations continues. Il s’agit de l’organisme compétent chargé de valider, non seulement le parcours que vous aurez suivi, mais aussi les compétences que vous aurez acquises. Cet organisme dispose d’ailleurs d’un moteur de recherche vous permettant de trouver une formation qui correspond à vos objectifs et projets professionnels.

Enfin, sachez que cette institution officielle est financée par l’assurance maladie. Cela signifie que lorsque vous choisirez un organisme formateur reconnu, vous profiterez d’une formation rémunérée. Ainsi, vous pourrez fermer temporairement votre cabinet pour vous former sans souci.

Les différentes possibilités de spécialisation

Comme déjà précisé dans cet article, la kinésithérapie est une pratique qui a su évoluer significativement depuis quelques décennies. Pour ce qui est des techniques de thérapie manuelle et de massage, les compétences d’un masso-kinésithérapeute ne sont plus à prouver. Les formations continues spécialisées disponibles ont permis ensuite à ce métier d’évoluer au fil du temps. Différentes spécialités ont alors vu le jour ou ont été mis à jour.

La rééducation vestibulaire

Il s’agit d’une technique de rééducation spécifique se rapportant aux troubles de l’équilibre et des pathologies vertigineuses. Elle est donc destinée à traiter les vertiges, les névrites vestibulaires, les syndromes pressionnels labyrinthiques et la maladie de Menière.

La rééducation de la main

Encore peu connue par la majorité du public, la rééducation de la main est un traitement se basant sur des connaissances approfondies de protocoles médicaux et chirurgicaux. Elle s’appuie également sur les pathologies connues des membres supérieurs.

L’ostéopathie

Parmi les domaines qui évoluent incessamment, l’ostéopathie en est une. Il s’agit d’une méthode qui est destinée à traiter des soucis de mobilité chez les adultes, les enfants et les femmes enceintes. De nouveaux procédés et des pratiques particulières voient régulièrement le jour. D’où l’importance de suivre une formation pour masseur kinésithérapeute liée à cela.

La rééducation de sportifs et traumatologie

La pratique d’un sport, que celui-ci soit de haut niveau ou amateur, est un risque de blessures régulières. Les plus courantes sont les entorses et les tendinites. Ces derniers sont, dans la plupart des cas, des blessures qui font partie intégrante d’une carrière sportive. La rééducation est donc une technique qui se base sur la récupération et l’entrainement progressif. Et puisque les techniques évoluent régulièrement, un savoir-faire optimal et le fait que vous devrez être à niveau sont impératifs.

D’autres détails sur la formation continue pour kinésithérapeute

Comme vous aurez pu le constater, une formation continue dans le domaine de la kinésithérapie est variée. Mais dans la pratique, elle correspond à deux champs à savoir le FIF-PL et le DPC que nous avons déjà vu plus haut.

Le FIF-PL est un fond de formation subventionnée qui vise les professionnels libéraux. Il permet donc à ces derniers d’assister à des formations agréées en suivant un cahier des charges bien défini. Une compensation financière est également versée durant la période de formation. En fonction des thèmes, la durée des formations peut énormément varier.

Que ce soit dans le cadre d’un FIF-PL ou d’un DPC, sachez que vous êtes toujours libre de vous inscrire aux formations qui correspondent à vos spécificités professionnelles. De plus, dans une formation, vous aurez souvent l’occasion d’échanger avec d’autres praticiens en termes d’expérience.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *