Chargement

Rerchercher

Four encastrable qui se nettoie tout seul

cuisine

Four encastrable qui se nettoie tout seul

Le nettoyage est une corvée que beaucoup aimeraient éviter. C’est une des raisons qui expliquent pourquoi le lave-vaisselle est si populaire. Mais qu’en est-il de certains appareils comme les fours encastrables ? Existe-t-il des solutions pour ne pas avoir à mettre sa tête dans le four pour nettoyer ? Certainement, il existe sur le marché des modèles de fours qui se nettoient tout seuls. On les appelle également fours autonettoyants. Si vous souhaitez en connaitre davantage, lisez ce qui suit.

 

Le four autonettoyant catalyse

 

Il existe deux types de fours autonettoyants : le four catalyse et le four pyrolyse. Le four catalyse, comme son nom l’indique dispose de plusieurs plaques catalytiques fixées sur les parois internes de l’appareil. Chaque plaque est équipée d’un revêtement poreux qui a pour fonction d’absorber les gras produits lors de la cuisson.

L’autonettoyage de cet appareil s’effectue en faisant monter la température à l’intérieur du four jusqu’à ce qu’elle atteigne 250 °C. À cette température, les débris et les salissures sont alors carbonisés et il suffit de dégager les cendres avec une éponge ou un chiffon pour terminer l’opération de nettoyage.

Le four encastrable autonettoyant catalyse présente trois principaux avantages. Il est moins couteux, il ne consomme pas beaucoup d’énergie et son entretien est plus facile. En cas d’usure des plaques, le remplacement se fait facilement.

De plus, la durabilité des plaques tourne aux environs de 5 ans, mais cela peut varier selon l’intensité d’utilisation de l’appareil. Les inconvénients de cet appareil sont au nombre de deux. La longévité des plaques oblige à renouveler leur achat à chaque fois qu’elles s’usent.

Puis, il s’avère nécessaire de nettoyer manuellement l’appareil avec des produits nettoyants quand les salissures sont trop épaisses sur les parois du four.

 

 

Le four autonettoyant pyrolyse

 

Le four pyrolyse utilise également un système de montée de chaleur pour nettoyer le four, mais avec quelques différences de fonctionnement. Le four encastrable pyrolyse monte la température à l’intérieur du four jusqu’à deux fois plus que celui du four catalyse, c’est-à-dire à 500 °C.

Cette température est maintenue sur une heure pour réaliser un cycle de nettoyage. Évidemment, ce nettoyage se fait sans utilisation de produits nettoyants ou encore de produits chimiques, car la très forte température suffit à nettoyer l’intérieur. Comme pour le cas du four catalyse, les cendres sont à ramasser hors du four lorsque celui-ci a refroidi.

De par son fonctionnement, on peut dire du four pyrolyse qu’il est entièrement autonettoyant. Son principal avantage est donc sa grande facilité d’entretien, il se nettoie quasiment tout seul. La sécurité lors de l’entretien est assurée par une porte froide qui est installée sur l’appareil de cuisson. Par contre, c’est un four qui est assez cher et les meilleurs fours encastrables proposent des modes de fonctionnement assez énergivores. De plus, une odeur assez forte se dégage lors de la pyrolyse.

 

Voilà donc les différences à savoir sur ces deux types de fours. Le choix peut être vite fait parce que vous aurez surtout à choisir un modèle en fonction de votre budget et de la consommation énergétique souhaitée de l’appareil. Pour découvrir un modèle de four encastrable à pyrolyse, nous vous invitons à lire notre avis sur le Whirlpool AKZ520IX.

 

 

 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *