Chargement

Rerchercher

Technologie

Comment appelle-t-on l’image d’une personne renvoyée par le web ?

L’image d’une personne renvoyée par le web désigne sa e-réputation. C’est l’ensemble de toutes ses activités sur les médias sociaux, partant de son profil, de ses commentaires ou même de ses publications effectués.

Qu’il soit question d’une personne morale, d’une personne physique ou encore d’une marque, les critères d’établissement de cette e-réputation restent les mêmes pour tous. Cette image que renvoie le web dépend donc de son activité en ligne, mais pas que. Elle dépend aussi de la manière dont les autres internautes perçoivent le principal concerné. Cela est caractérisé par les réactions collectives suscitées. Ces dernières peuvent d’ailleurs être totalement à votre avantage ou en votre défaveur.

L’identité numérique et son importance

Les publications effectuées par une personne en ligne sont de deux catégories. La première englobe les contenus diffusés par elle-même et la seconde, ceux diffusés par une tierce personne mais avec lesquels l’intéressé a interagi. Ces deux catégories sont à prendre en compte dans le cadre de la réputation numérique.

Leur importance se fait plus évidente encore, quand l’on postule pour un emploi. La grande majorité des recruteurs ne négligent pas de faire des recherches en ligne sur leur éventuel futur employé. Ceci, afin de savoir à qui il ont réellement affaire. Du reste, une mauvaise réputation numérique est très mal interprétée et peut vous faire perdre d’office le poste.

Au-delà des recruteurs, un travailleur freelance ayant un profil peu recommandable, selon les normes de la bienséance, est tout autant en mauvaise posture. Il aura beaucoup de mal à se faire une clientèle et surtout à la fidéliser. Une mauvaise identité numérique peut alors se révéler bien plus préjudiciable qu’il n’y parait à l’abord. Cette e-réputation reflète le plus souvent la ‟vraie personnalité” des individus. Dans une société où la tendance est à se forger une opinion sur les autres en un clin d’œil, un grand nombre de personne préfèrent s’y fier.

Pour prévenir un éventuel ‟suicide social”, il existe plusieurs solutions permettant de vérifier, d’analyser et de faire un bilan de votre e-réputation. Celles-ci interviennent dans le contexte d’une évolution positive et efficiente de l’image de vous renvoyée par le web.

Les conséquences d’un mauvais branding

Une femme qui travail sur son ereputationLe sens de la perception ne peut pas être identique chez deux individus. Ainsi, la divergence des interprétations du contenu publié sur un profil en ligne peut entrainer bien des conséquences négatives sur l’auteur des publications. En effet, ces dernières peuvent attiser la haine ou susciter une grosse brouille, voire des injures, si elles sont mal formulées. Ce principe s’applique aussi et surtout aux personnages publics (célébrités) et aux entreprises en raison de leur forte audience.

Il est donc possible de déduire que l’activité en ligne n’est pas sans conséquence direct sur l’identité numérique. Même sans intention malveillante de votre part, certaines réactions peuvent s’avérer extrêmement hostile à votre égard. Comme évoqué précédemment, la raison peut évidemment être la mauvaise formulation de vos idées dans un commentaire en ligne ou tout simplement la mauvaise interprétation du message passé. Faire attention à ces facteurs est alors nécessaire car ils peuvent négativement impacter votre e-réputation.

À ce propos, plusieurs agences spécialisées en personal branding existent aujourd’hui. Elles vous proposent des prestations d’experts capables de vous aider à parfaire votre e-réputation tout en respectant vos diverses attentes. Recourir à ces entreprises peut aider à générer une plus grande confiance autour de votre image et le rendre plus crédible dans les diverses situations. La prospection de clients et les activités d’ordre professionnel n’en seront que facilitées.

Comment procéder à l’évaluation de son identité numérique ?

Travailler sur sa réputation numérique est une excellente démarche. Néanmoins, un tel projet serait vain si vous ne disposez d’aucun moyen pour évaluer comment votre image évolue. Pour pallier ce manque, vous devez vous mettre dans la peau d’un recruteur ou d’un internaute qui désire vérifier votre e-réputation.

Pour commencer, rendez-vous sur Google, comme le ferait n’importe qui et renseignez vos coordonnés. Vous pourrez ainsi voir votre identité numérique depuis un angle extérieur, notamment sous un œil critique et de l’améliorer subséquemment. Cette manière de procéder fait partie des plus objectives et des plus simples.

D’autres outils pratiques sont aussi mis à votre disposition pour une évaluation réaliste de l’image que le web renvoie de vous. Il s’agit entre autre de Google Alertes, de l’outil Alerti et de bien d’autres instruments de gestion de réputation.

Comment améliorer l’image de nous renvoyée par le web ?

Après l’évaluation de votre image numérique, l’étape suivante consistera à améliorer celle-ci, notamment si vous n’avez pas d’excellents résultats. Pour ce faire, les publications sur votre profil doivent être minutieusement triées. Chaque contenu doit être revu et analysé afin d’optimiser votre e-réputation. Vous devez toutefois vous organiser et procéder en suivant un certain nombre d’étapes importantes.

En premier, toutes les publications générées par vous-même doivent être supprimés. Cette suppression entrainera certainement une restriction de la portée de vos actions. Cela permettra ainsi d’effacer les contacts dont l’identité ne vous rassure pas et les personnes susceptibles de vous nuire.

Secundo, les publications générées par des tiers dans lesquels vous apparaissez doivent aussi être rayé de votre profil. Pour cela, faire une demande de suppression de publication suffit largement. Au cas où il ne s’agirait pas d’un réseau social, faites en sorte de ne laisser aucun contenu compromettant sur vous en ligne. En cas de difficultés, la CNIL peut éventuellement vous aider à la suppression de ces contenus.

Tercio, pour parvenir à améliorer votre e-réputation de manière optimale, vos publications devront désormais porter en très grande majorité sur vos domaines d’expertise. À défaut, elles doivent viser une mise en valeur de vos activités ou de vos prestations si vous êtes un freelance. Une fois que vous parviendrez à assainir votre branding personnel, les divers algorithmes sociaux se chargeront d’éloigner les contenus nuisibles.

Le branding personnel, l’identité numérique, la présence sur le web ou encore l’é-réputation reviennent tous à la même définition : l’image que renvoie le web de vous. Au vu de son importance, il convient de faire très attention à votre activité en ligne.