Chargement

Rerchercher

Récupération d’eau de pluie : principe, modèle et utilisation

Domotique & Maison Maison

Récupération d’eau de pluie : principe, modèle et utilisation

Récupération d'eau de pluie

La récupération d’eau de pluie est une méthode pratiquée depuis la nuit des temps. Cette opération consiste à recueillir les eaux pluviales dans un récupérateur spécialement prévu à cet effet. Si, auparavant, il était coutume d’utiliser un seau en guise de réservoir, il existe aujourd’hui des équipements plus complexes, notamment les cuves à enterrer. Cette habitude présente indéniablement des avantages, mais aussi quelques inconvénients. Dans tous les cas, son principe de fonctionnement est simple et pratique à condition que l’installation soit mise en œuvre par des professionnels.

Fondation Nanosciences vous guide pour votre transition énergétique : grâce à une sélection d’articles qui détaillent pas à pas toutes les solutions possibles pour une maison respectueuse de l’environnement

Comment récupérer l’eau de pluie ?

La récupération d’eau de pluie est une pratique destinée à faciliter la vie tout en comblant certains besoins en eau. Pour que tout se passe bien et que le système soit efficace, la mise en place doit être soignée et le choix des matériaux doit être effectué judicieusement.

Quel volume pour la récupération d’eau de pluie ?

L’estimation du volume de la cuve dépend de plusieurs facteurs :

  • Le nombre de personnes dans un foyer : adulte et enfant ;
  • La surface de captage au niveau du toit : dimensions de la toiture ;
  • La pluviométrie: se renseigner auprès des sites officiels de la météo de votre région en repérant les précipitations des 4 ou 5 dernières années.

À titre d’information, un foyer composé de deux adultes et de deux enfants consomme environ 410 L d’eau par jour. A noter qu’un professionnel est plus à même de calculer le volume idéal de la cuve de récupération d’eau de pluie en tenant compte de votre profil.

Installation

L’installation d’un système de récupération d’eau de pluie devrait être adaptée à l’architecture de la maison. De ce fait, les conditions de mise en place d’un récupérateur d’eau pluviale diffèrent d’un foyer à un autre. Dans tous les cas, cette étape est facile à réaliser à condition que vous ayez une descente de gouttière. Celle-ci doit être localisée au-dessus de la cuve.

Si vous souhaitez mettre en place une cuve enterrée, cela implique des travaux complexes. Contacter un professionnel est indispensable pour profiter pleinement des avantages apportés par ce système. Ce spécialiste évalue la nature du sol et vérifie sa stabilité. Il évalue également les équipements nécessaires pour la mise en œuvre, notamment un marteau piqueur. En même temps, il procède à un diagnostic un terrain pour savoir si celui-ci a besoin d’être aplani ou non dans le cas où vous optez pour un bac à l’extérieur.

Accessoires et équipements pour la mise en place

Plusieurs équipements sont nécessaires pour mettre en place un récupérateur d’eau. En effet, le réservoir tout seul est insuffisant pour profiter au maximum des avantages d’un système de récupération d’eau de pluie. Voici les différents accessoires à prévoir :

  • La cuve proprement dite ;
  • La descente de gouttière ;
  • Les filtres ou grilles pour empêcher les débris, feuilles mortes et insectes d’atteindre le récupérateur d’eau ;
  • L’indicateur de niveau d’eau;
  • La pompe électrique pour un acheminement direct dans le jardin par exemple (facultatif) ;
  • Le couvercle pour recouvrir la cuve afin de conserver la propreté de son contenu.

Entretien

Un système de récupération d’eau de pluie a besoin d’entretien pour optimiser sa durabilité. Lorsque vient l’hiver, il est conseillé de vider les cuves d’eau si vous avez opté pour un modèle externe. Remisez-le à l’intérieur de la maison ou au moins recouvrez-le par une housse de protection. En effet, le gel risque de le détériorer.

Retirez régulièrement les déchets au niveau des grilles de protection des gouttières pour éviter une éventuelle surcharge et pour conserver la qualité de l’eau récupérer. Nettoyez de fond en comble le réservoir une fois la saison des pluies terminée. Il sera prêt à être employé pour le prochain été.

Comment fonctionne un récupérateur d’eau de pluie ?

Cette partie est dédiée non seulement à la présentation du fonctionnement d’un système de récupération d’eau de pluie, mais aussi aux différents modèles disponibles sur le marché. Faites votre choix en fonction de l’architecture de votre logement sans oublier vos besoins et exigences.

Fonctionnement

Un récupérateur d’eau fonctionne en quatre étapes

Étape 1 : collecte d’eau pluviale

L’eau pluviale tombe sur la surface de captage. Elle est redirigée vers les gouttières avant d’arriver dans le réservoir. Cette étape est la plus importante, car elle contribue à l’alimentation en eau du foyer.

Étape 2 : traitement

Le traitement de l’eau pluviale se passe en amont ou en aval de la récupération d’eau de pluie. Dans le premier cas, les grilles de protection assurent qu’aucun autre élément n’atteint le contenu du réservoir pour éviter toute souillure. Dans le second cas, un système de filtration permet de fournir de l’eau propre aux usagers.

Etape3 : stockage

L’eau stockée dans le réservoir est prête à l’emploi. Sa qualité est maintenue puisque la cuve est protégée des éléments externes tels que les insectes et la saleté. Si elle est équipée d’un indicateur de niveau alors il est facile de déterminer la quantité restante.

Étape 4 : redistribution ou alimentation

Cette dernière étape consiste à acheminer l’eau de pluie vers les divers points de puisage. Un système de pompage à surpression assure ce travail. Normalement, lorsque la cuve est vide, l’alimentation en eau est redirigée automatiquement vers le réseau de la ville. Investissez dans un filtre à charbon actif ou traitement UV si vous comptez alimenter votre machine à laver.

Deux principaux modèles

Un système de récupération d’eau de pluie se décline en deux principaux modèles. Leur différence réside non seulement dans l’installation de la cuve, mais aussi au niveau de leur matériau constitutif.

Cuve aérienne

Un système de récupération d’eau de pluie qui utilise une cuve aérienne serait plus facile et plus rapide à installer. Il suffit de relier le bac récupérateur avec la descente des gouttières. Ce modèle est recommandé pour un usage externe notamment pour l’arrosage du jardin ou le lavage des véhicules. Le bémol réside au niveau de son volume faible. L’équipement propose une capacité comprise entre 200 et 1 000 L et est disponible en PVC.

Cuve enterrée

Ce type de cuve est recommandé si vous souhaitez profiter d’un système de récupération d’eau de pluie destiné à un usage interne et externe. Deux modèles existent sur le marché : l’une est en béton tandis que l’autre est en polyester ou polyéthylène. Elles présentent l’avantage d’être plus grandes, avec un volume allant de 2 500 à 10 000 L. Son installation s’avère complexe que pour son homologue aérien, car ce modèle requiert des travaux de plomberie et de terrassement.

L’usage d’un système de récupération d’eau de pluie présente de nombreux avantages notamment la gratuité de l’eau pluviale. Vous économisez en termes de consommation d’eau. Contactez un artisan professionnel si vous souhaitez installer une cuve à enterrer tandis que pour le modèle aérien, vous pouvez prendre en charge son installation en prenant soin de suivre rigoureusement les instructions.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *