Chargement

Rerchercher

Santé

Comprendre la maladie de Crohn

Comprendre la maladie de Crohn

La maladie de Crohn, traduite en 1932 par le Dr Burrill Crohn (chirurgien américain) est l’une des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI). Elle est liée à une hyperactivité du système immunitaire digestif et touche 1 personne sur 1000 en France. Qu’est- ce que la maladie de Crohn ? Quels en sont les symptômes ? Pourquoi survient-elle et quels en sont les traitements adaptés ? Les réponses dans l’article.

La maladie de Crohn, qu’est-ce que c’est ?

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire chronique de l’intestin affectant les parois du système digestif. L’inflammation peut toucher n’importe quelle partie du tube digestif, de la bouche à l’anus. Le plus souvent, elle siège au niveau de l’intestin grêle et du côlon (gros intestin). Elle évolue par crises ou par poussées plus ou moins intenses et espacées, avec entre- temps, des phases de rémission, autrement dit, sans symptôme.

Quels sont les symptômes ?

Le symptôme le plus courant de la maladie de crohn est la douleur abdominale. Les symptômes, le plus souvent digestifs, peuvent accompagner d’autres signes inflammatoires non digestifs. Parmi les plus courants, on peut inclure :

  • Diarrhée
  • Perte de poids
  • Fatigue
  • Fièvre
  • Saignement rectal
  • Anémie (faible nombre de globules rouges)
  • Inflammation des voies biliaires
  • Douleurs articulaires (chevilles, poignets, genoux)
  • Inflammation des yeux (uvéite)
  • Douleurs articulaires
  • Aphtes buccaux
  • Erythème noueux.

La nature des symptômes de la maladie de Crohn dépend de sa localisation sur le tube digestif. La gravité des symptômes peut varier d’une personne à l’autre.

Certaines personnes atteintes de ce trouble intestinal ne présentent que des symptômes légers de manière chronique. Néanmoins, d’autres personnes peuvent en présenter des plus graves, allant jusqu’à une hospitalisation.

les causes de la maladie de Crohn

Quelles sont les causes de la maladie de Crohn ?

Les causes de cette maladie sont encore très peu connues, même si le corps médical s’accorde à dire que les facteurs génétiques, environnementaux et auto-immuns en sont les principales causes.

Facteurs génétiques

Bien qu’elle ne soit pas génétique à 100%, il a tout de même été soulevé que des gènes de prédisposition à cette maladie ainsi que certaines mutations de ces gènes peuvent augmenter le risque de sa venue.

Facteurs immunitaires

De même, la cause peut être due à un déséquilibre entre le système immunitaire et la flore intestinale. En effet, l’inflammation du tube digestif serait en réalité relative à une réaction immunitaire démesurée de l’organisme contre certaines bactéries présentes dans l’intestin.

Facteurs environnementaux

On remarque une étrange progression de la maladie de Crohn dans les pays industrialisés. En France, par exemple, on dénombre plus de 120 000 personnes atteintes de cette maladie. Le tabagisme fait d’ailleurs partie des facteurs principaux qui sont susceptibles de déclencher la maladie dans l’organisme.

À noter que les facteurs alimentaires et psychologiques ne sont, quant à eux, pas prouvés d’avoir un lien avec ce trouble intestinal.

Une maladie qui prend de l’ampleur

Comme énoncé ci-dessus, la maladie de Crohn est de plus en plus fréquente dans les pays en voie d’industrialisation. L’Asie et le Moyen-Orient sont également beaucoup touchés. On constate également une nette évolution du trouble chez les jeunes de moins de 30 ans, dont les femmes sont plus nombreuses à être atteintes (13 femmes pour 10 hommes).

Les enfants sont également touchés par cette maladie chronique avec près de 15% des malades. Les symptômes surviennent en moyenne vers l’âge de 13 ans. Tandis que, les malades de plus de 60 ans ne représentent que 5% des personnes atteintes.

L’évolution de la maladie de Crohn

Dans la mesure où c’est une maladie chronique, elle est présente à vie dans l’organisme de la personne. Elle est néanmoins coupée par de nombreuses phases de rémission qui peuvent durer plusieurs mois consécutifs. Les crises surviennent généralement de manière inattendue et leurs intensités peuvent varier d’une personne à une autre.

Une hospitalisation est envisageable lorsque les symptômes deviennent intenses (incapacité à s’alimenter, hémorragies, diarrhées à répétition, voire même des hémorragies). Environ 10 à 20% des personnes sont en rémission de manière durable suite à la première poussée de la maladie.

Traitement de la maladie de Crohn

A ce jour, il n’existe pas de remède pour la maladie de Crohn, mais des traitements pouvant aider à réduire les symptômes et à contrôler la maladie. Les objectifs du traitement sont de réduire l’inflammation, de soulager les symptômes, de guérir les dommages intestinaux et de prévenir les complications.

Le plan de traitement spécifique dépendra de la gravité de la maladie et de la façon dont la personne réagit aux différents traitements. Les médicaments couramment utilisés pour traiter la maladie de Crohn comprennent les anti-inflammatoires et immunosuppresseurs.

La prise de ces médicaments se fait généralement pendant les crises, mais les prendre durant les phases de rémission permet de mieux contrôler la maladie et d’éviter d’autres complications éventuelles. Une intervention chirurgicale peut être nécessaire dans certains cas pour retirer les parties endommagées de l’intestin, réparer les fistules ou autres complications.