Chargement

Rerchercher

Santé

Quels sont les différents types de couvertures complémentaires ?

différents types de couvertures complémentaires

En France, chaque personne bénéficie de la Sécurité sociale qui vise à prendre en charge toutes les dépenses liées à la santé sans en couvrir en totalité. Raison pour laquelle la couverture complémentaire intervient. Mais qu’est-ce que c’est exactement et quels sont les différents types de couvertures complémentaires ?

La couverture complémentaire, qu’est-ce que c’est ?

Lorsque nous sommes malades et que nous consultons un médecin, un dentiste, un ophtalmologue ou un spécialiste, c’est la couverture sociale qui s’occupe des dépenses. Toutefois, toutes les charges ne sont pas entièrement prises en compte par la sécurité sociale.

Si des consultations ou des soins ne sont remboursés qu’en partialité, d’autres ne le sont pas du tout. Raison pour laquelle avoir une couverture santé est important.  Appelée aussi mutuelle complémentaire, c’est l’assurance complémentaire auprès de laquelle nous sommes affiliées qui paie les charges restantes.

Par ailleurs, la couverture complémentaire peut aussi rembourser en totalité les dépenses qui ne sont pas couvertes par la Sécurité sociale. Il peut s’agir des soins comme l’ostéopathie ou la médecine traditionnelle. Il en est de même pour certains vaccins et soins par les spécialistes.

Quels sont les différents types de couvertures complémentaires ?

Actuellement, environ 95 % des Français sont affiliés à une complémentarité santé. Cette dernière intervient dans le remboursement, en totalité ou partiel, des dépenses qui sont liées aux consultations ou soins qui ne sont pas pris en charge par la Sécurité sociale.

Comme les organismes de complémentarité sont nombreux, les conditions dépendent de chaque contrat. C’est pareil pour les couvertures complémentaires. Effectivement, si des organismes prennent en charge des types de couvertures complémentaires, d’autres ne le font pas.

types d’organismes de complémentarité santé

Ne faisant pas partie des couvertures prises en charge par la Sécurité sociale, ci-après une liste de celles qui sont remboursées par la complémentarité :

  • Les frais d’hospitalisation font partie des couvertures santé non prises en charge par l’assurance sociale. En général, cette dernière ne prend en charge que les consultations ainsi que certains médicaments. L’hospitalisation s’avère donc être une garantie qui est à souscrire auprès des mutuelles ou complémentarités. Il peut s’agir de frais de séjour, de frais liés à une chambre particulière ou de dépenses liées à la chirurgie.
  • Les frais d’optique font aussi partie des garanties qui ne sont pas couvertes par la Sécurité sociale. Seules les consultations en sont prises en charge, car les dépenses qui sont liées à l’achat des lunettes ainsi que les lentilles sont exclues.
  • Généralement, ce ne sont pas toutes les dépenses qui sont liées aux frais dentaires qui sont pris en charge par la sécurité sociale. C’est qu’en effet, les soins, le plombage ainsi que les extractions sont remboursés. La réalisation et la pose des appareils dentaires, les prothèses dentaires ainsi que l’orthodontie font partie des actes qui nécessitent une mutualisation à la complémentarité santé.
  • Pour chaque personne, la sécurité sociale offre un quota de consultation pendant une période donnée. Lorsque celle-ci se voit dépassée, cette dernière ne couvre pas le remboursement. Raison pour laquelle, vous devez prévoir une souscription à une mutuelle de santé. Les personnes qui sont atteintes de maladies chroniques (diabète, cholestérol et autre) sont particulièrement conseillées de souscrire à cette garantie.
  • Enfin, il existe des actes ainsi que des soins qui ne sont pas du tout pris en compte par l’assurance Maladie. Il s’agit des opérations de la myopie, de la pose des implants dentaires ainsi que des vaccins.

Quels sont les types d’organismes de complémentarité santé ?

Il ne faut pas mélanger organisme de complémentarité santé et les couvertures de santé. En fait, la complémentarité santé est l’organisme qui couvre les remboursements restants. En premier lieu, il y a la CMU qui est la caisse complémentarité pour les personnes les plus défavorisées en situation irrégulière en France.

Grâce à l’Aide Médicale de l’État, ces étrangers peuvent bénéficier de soins complémentaires dignes de ce nom lorsque la situation l’oblige. Ensuite, il y a les mutuelles d’assurance qui sont des sociétés à but non lucratif et qui sont en très grand nombre sur le marché.

Elles représentent plus de 56 % des complémentarités sur le marché et ont pour but d’améliorer le niveau de garantie. Les compagnies d’assurance sont gérées par des sociétés à but lucratif. Enfin, il y a les instituts de prévoyance qui sont gérés et créés à parts égales par des représentants sociaux.

 

Les types de couvertures complémentaires sont nombreux. Y bénéficier dépend non seulement de l’organisme à laquelle vous êtes affilié, mais aussi de votre budget. Il reste alors à choisir celle qui convient au mieux à ses demandes.

À noter que tout dépend en grande partie de votre état de santé et de votre budget. En outre, il est toujours conseillé de demander l’avis d’un professionnel pour optimiser son choix. Une des meilleures solutions pour éviter les mauvaises surprises après la signature de contrat.