Chargement

Rerchercher

Respirer sous l’eau est désormais envisageable

Technologie

Respirer sous l’eau est désormais envisageable

Respirer sous l'eau

Amphibio est une invention récente permettant de respirer sous l’eau grâce à son matériau hydrophobe spécial. Il s’agit d’une sorte de vêtement sous-marin imprimé en 3D, conçu par un scientifique anglais du nom de Jun Kamei. Ce dispositif est beaucoup plus pratique qu’un équipement de plongée. Cependant, il est encore dans sa phase d’expérimentation et son fonctionnement reste méconnu.

D’où vient l’idée de vouloir respirer sous l’eau ?

Jun Kamei, chercheur au sein du Royal College of Art à Londres, a eu la brillante idée de rendre possible la respiration sous l’eau. Ce serait pour lui une occasion de mettre la technologie au service de l’humanité.

Il a donc étudié le principe de respiration des insectes plongeurs dans l’eau. La surface cutanée hydrophobe de ces petites bêtes enveloppe une couche d’air ultra-fine, qui sert d’échangeur de gaz.

Il a conçu un très petit appareil à l’image de cette structure cutanée mais adapté à l’usage humain. C’est un ensemble de branchies élaborées à partir d’un hydrophobe poreux et servant d’échangeur de dioxygène lors de la respiration dans l’eau.

En quoi serait-il utile de pouvoir respirer sous l’eau ?

L’intention principale de Kamei avec son invention est de prolonger la durée d’une plongée libre. Amphibio n’a donc pas été conçu dans le but de remplacer les équipements de plongée existants. L’objectif de son concepteur est d’aider ceux qui sont contraints à rester longtemps dans l’eau à cause de leurs activités au quotidien.

Kamei est optimiste dans ses démarches à vouloir amener les êtres humains à vivre dans l’eau même si beaucoup trouvent cette idée utopique ou même absurde.

Le fait de pouvoir respirer sous l’eau d’une manière beaucoup plus accessible améliorerait considérablement les conditions de sauvetage sous-marin. Ce qui est encore réservé à un petit nombre de professionnels actuellement.

D’un autre côté, avec la montée incessante du niveau de la mer qui constitue l’un des problèmes majeurs actuels, cette option pourrait être une bonne alternative. Les 2 milliards d’habitants dans les zones côtières mondiales seraient épargnés d’une part de danger.

Quels composants de l’air assureraient-ils cette respiration dans l’eau ?

L’air qui assure la respiration sur la terre ferme est composé 78 % de diazote et 21 % de dioxygène. Ce mélange risque de ne pas être respecté lors de la respiration sous l’eau à l’aide d’ Amphibio.

Cet appareil reconstruit uniquement du dioxygène qui serait insuffisant pour permettre de respirer sous l’eau surtout au-delà de 6 mètres de profondeur. À cause de cet inconvénient majeur, le plongeur serait moins autonome et la nécessité d’un autre appareil serait probable.

En plus, si la quantité d’O2 fournie par Amphibio est insuffisante, il faudra fournir un grand effort respiratoire, ce qui nuirait à sa santé et perturberait la vie sous l’eau.

Amphibio serait-il facile à concevoir ?

Il est très facile d’imprimer Amphibio en 3D. Si ce projet réussit, sa production en masse ne poserait aucune difficulté. Cette technologie rendra des milliers de plongeurs plus autonomes dans l’eau. En plus, son matériau hydrophobe spécial permettant de respirer sous l’eau n’est pas difficile à travailler.

La fabrication de ce dispositif innovant intéresse plus les adeptes de biomimétisme, mais il est tout à fait possible d’apprendre le métier à ceux qui savent manipuler un matériau hydrophobe. La vulgarisation du système serait même plus avantageuse pour le quart de la population mondiale si le propriétaire de l’invention décide de l’accepter.

Quel est le niveau de fonctionnement d’Amphibio en conditions réelles ?

Amphibio n’a jamais été testé en conditions réelles par des êtres humains, c’est d’ailleurs le projet actuel de son concepteur. Aucune information technique sur son fonctionnement ne sera divulguée avant les essais réels qui mettront en avant ses avantages et ses inconvénients.

Amphibio a déjà été mis à l’échelle plusieurs fois en tant que prototype. Il s’est toujours montré fonctionnel mais l’absence des tests sur les humains freine encore la confirmation de sa fiabilité.

Comme cette invention peut être considérée en même temps comme une découverte à la fois scientifique et technologique, elle mérite l’intérêt de tout un chacun. Ce serait avantageux d’encourager l’expérimentation de ce dispositif sur des humains.

Pour optimiser son fonctionnement, il serait d’une grande importance de trouver un moyen pour qu’il transmette aussi une bonne quantité de diazote une fois dans l’eau. Il serait également prudent de prévoir une utilisation large d’Amphibio, ainsi qu’une grande autonomie de son utilisateur dans l’eau.

Conclusion

Respirer sous l’eau ne sera plus un rêve pour les êtres humains si la technologie d’Amphibio arrive à faire sa place dans leur vie quotidienne. Cependant, le chemin est encore long pour ce système innovant qui pourrait marquer l’histoire de l’humanité.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *