Chargement

Rerchercher

Hypérion, une des nombreuses lunes de Saturne

Planète

Hypérion, une des nombreuses lunes de Saturne

Hyperion

Hypérion fait partie des nombreux satellites de Saturne. S’il est relativement facile de citer les 8 planètes qui composent le système solaire, dénombrer les satellites qui gravitent autour de chaque planète est une toute autre affaire. En effet, si la Terre ne possède que la lune comme astre qui gravite autour d’elle, les planètes géantes comme Jupiter et Saturne en disposent de plusieurs dizaines. Focus sur Hypérion, un astre hors du commun.

 

Description du satellite

Sa forme et sa surface

Hypérion est une des lunes de la planète Saturne. Loin d’être la plus massive des satellites gravitant autour du géant, elle possède un diamètre d’environ 270 km. Bien qu’elle soit très sombre, il est possible de distinguer une couleur rougeâtre sur sa surface.

Contrairement à toutes les lunes connues des planètes du système solaire, Hypérion possède une forme très irrégulière qui n’est pas sphérique, mais imitant plutôt celle d’une patate. De plus, sa surface est loin d’être lisse.

Ce satellite est recouvert d’un grand nombre de cratères sur sa surface, dont un gigantesque mesurant plus de 120 km de diamètre pour une profondeur de 10 km. Cette irrégularité lui donne l’aspect d’un nid d’abeille, vue de loin.

Le satellite possède une très faible densité, ce qui laisse les scientifiques déduire qu’il est principalement constitué de glace et très peu de roche avec un grand nombre d’espaces vides, d’où cette ressemblance à un nid de guêpes ou une éponge.

La température moyenne sur Hypérion avoisine les -180 °C. Il n’y a pas la moindre trace de lave ou de source de chaleur notable sous sa surface. D’ailleurs, tout élément présent sur le satellite est à l’état de glace : l’eau, le carbone, le méthane et même le gaz carbonique y sont gelés.

Sa rotation et sa révolution

Comme toutes les lunes recensées jusqu’à aujourd’hui, Hypérion effectue une révolution autour de sa planète. Toutefois, ce qui est étrange chez ce satellite, c’est qu’elle tourne de manière chaotique. En d’autres termes, elle ne possède pas d’axe de révolution bien défini, mais ce dernier varie beaucoup. Sa vitesse de rotation change également énormément ainsi que son orientation.

Les explications sur ce phénomène hors du commun sont nombreuses, mais la plus plausible serait liée à Titan, un énorme satellite voisin qui impacterait sur l’orbite du petit Hypérion.

Titan, possédant un diamètre de plus de 5 000 km (contre 270 km pour Hypérion), gravite en parfaite synchronisation avec Saturne (comme la lune avec la Terre). Cependant, Hypérion est très proche de Titan et tourne autour de Saturne plus vite que Titan.

À un moment donné, Hypérion dépasse Titan et la forte attraction gravitationnelle de ce dernier affecte grandement l’orbite du plus petit, d’où les perturbations sur sa rotation. Autrement dit, si Titan n’était pas aussi proche d’Hypérion, ce dernier aurait pu être synchronisé avec Saturne.

 

Quelques chiffres sur ses caractéristiques

Voici quelques chiffres importants concernant Hypérion, le petit satellite à l’aspect spongieux de Saturne. Il a été découvert pour la première fois par William Cranch Bond et Georges Phillips Bond le 16 septembre 1848, puis une seconde fois par William Lassell deux jours plus tard. C’est d’ailleurs ce dernier qui le nomma Hypérion, en l’honneur à un ancien dieu solaire.

Hypérion possède une distance moyenne de plus de 1 500 000 km de Saturne, ce qui fait de lui le 23e satellite le plus proche de cette planète sur les plus de 80 découverts. Bien qu’il soit relativement petit en taille par rapport à Titan ou Rhéa, il est tout de même le 8e plus gros astre qui orbite autour de Saturne.

Hypérion effectue une révolution complète autour de Saturne en à peu près 21 jours et 6 heures, avec une vitesse orbitale de 18 463 km/h. À titre de comparaison, la lune tourne autour de la Terre en à peu près 28 jours, avec une vitesse de rotation moyenne d’à peine plus de 3600 km/h avec une distance de 385 000 km du centre de la Terre. Il est possible de voir, grâce à cette comparaison, la vitesse phénoménale à laquelle Hypérion se déplace.

Ce satellite est très peu dense. Avec 0,544 g/cm3, sa densité ne représente que 10 % celle de la Terre. Autrement dit, si l’on posait cette lune sur l’océan, elle flotterait à coup sûr, puisque la densité de l’eau est de 1g/cm3.

Enfin, sa force gravitationnelle est infime. Avec 0,020 m/s², elle vaut 0,20 % celle de la Terre. Une personne pesant 100 kg ne ferait de 200 g sur sa surface.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *