Chargement

Rerchercher

Lifestyle

Deuil : pourquoi consulter un psychologue pour le surmonter ?

période de deuil

Il peut y avoir plusieurs évènements qui plongent un être humain dans une période de deuil : une rupture amoureuse, la fin d’une amitié, une dispute familiale, mais surtout la perte d’un proche.

L’annonce de la perte d’une personne provoque un choc et entraîne une phase de déni qui peut être plus ou moins longue. Cette situation de déni demande par la suite une vraie prise de conscience du décès. Sans cette lucidité, la période de reconstruction ne pourra pas commencer.

Quand commencer à consulter un psychologue suite au décès ?

Au moment du décès, il est normal de dialoguer avec ses proches, de se soutenir et d’essayer d’avancer ensemble. Durant les premiers mois, cette épreuve semble surmontable, mais lorsque le déni se lève, c’est à ce moment-là que tout s’effondre quand on comprend que la perte est définitive.

Par la suite, très souvent, les discussions familiales ne suffisent pas et c’est à cet instant que l’on pourrait ressentir le besoin de se confier à un psychologue pour le deuil. Cette personne extérieure aura une autre vision et de nouveaux conseils pour surmonter cette étape. Quelques séances seulement peuvent suffire.

En quoi consiste la thérapie ?

Avant de commencer une thérapie, il est possible de se sentir plongé dans la souffrance et victime de changements de comportement. Les émotions peuvent être décuplées et un sentiment de culpabilité ou de colère peut faire surface.

Le rôle d’un psychologue de deuil est d’entamer une thérapie d’une durée indéterminée qui permet de dialoguer et d’analyser un état mental ou émotionnel. Le psychologue sait mettre en confiance et créer un lien avec ces patients, même s’il est difficile de se confier à une personne inconnue dès le début.

Que peut apporter une thérapie pendant un deuil ?

Participer à des séances avec un psychologue de deuil, va permettre à la personne de se sentir écoutée et accompagnée. Les premières séances vont permettre au psychologue de comprendre l’état mental du patient afin de l’aider au mieux.

Ce n’est qu’au bout de quelques séances que le réel travail va commencer. Les séances vont lui permettre d’apprendre à gérer ses sentiments et d’accepter les changements dans sa vie auxquels elle va devoir faire face. Le but étant que la personne endeuillée puisse recréer des liens avec des émotions qui soient saines.

thérapie pendant un deuilLes 7 étapes du deuil

1. Choc et contestation

Un bouleversement est ressenti lorsqu’une personne apprend le décès de quelqu’un. Le cerveau entre instantanément dans une phase de déni afin de protéger la personne de cette douloureuse nouvelle. Durant cette phase, la personne va nier complètement cet évènement.

2. Peine

A cette étape-ci, la personne va se rendre compte que la perte du proche est réelle. Elle va certainement entrer dans une phase de douleur psychique et de culpabilité.

3. Rage

L’étape de la colère peut amener un sentiment d’injustice par rapport à la perte du proche. Lorsque cette colère se manifeste, les autres membres de la famille peuvent en être victimes. Cette étape est importante car elle permet d’extérioriser tous les sentiments refoulés.

4. Marchandage

A cet instant, la personne tente d’atténuer la situation, et de rêver une situation idéale. Il est possible que cette personne incrimine d’autres personnes pour soulager son mal être sans s’en rendre compte. Il ne faut donc pas lui en vouloir, c’est juste une personne en souffrance qui n’est plus apte à comprendre et analyser.

5. Douleur et dépression

Ici, malgré une phase dépressive et de désespoir, cela enclenche une amélioration par rapport à l’acceptation de la perte. Le comportement est passif et la personne en souffrance est renfermée. En revanche, si le défunt à été inhumé, il est très soulageant de pouvoir se recueillir sur la pierre tombale, cela peut permettre d’accélérer la prise de conscience.

6. Reconstruction

La période de reconstruction signifie que la personne souhaite mettre la douleur de côté, et a envie de recommencer à vivre. Elle cherche plusieurs méthodes pour sortir du cycle de la dépression.

7. Acceptation

L’acceptation est la dernière étape du deuil. C’est à ce moment-là que la personne commence à se sentir en paix avec elle-même et avec toute cette douleur ressentie. La partie de l’acceptation permet à nouveau à cette personne de voir le futur sans le défunt et de créer à nouveau des projets.

L’intervention d’un psychologue pour le deuil permet un retour à la vie quotidienne petit à petit. La psychologie va permettre à la personne de se confronter aux situations ou ressentis qu’elle nie afin qu’elle puisse y mettre fin. En effet, plus les ressentis sont refoulés, plus la détresse corporelle et mentale se manifeste.