Chargement

Rerchercher

Les 7 nouvelles merveilles du monde : des joyaux architecturaux

Technologie

Les 7 nouvelles merveilles du monde : des joyaux architecturaux

7 nouvelles merveilles du monde

Les 7 nouvelles merveilles du monde sont les joyaux architecturaux remplaçant les anciennes qui ont porté ce statut depuis l’Antiquité. Elles sont dispersées un peu partout dans le monde et font la fierté des pays qui les abritent. Voici donc un petit tour d’horizon sur ces chefs-d’œuvre.

 

Quelles sont les anciennes merveilles du monde ?

Les « anciennes » merveilles du monde étaient également au nombre de 7 :

  • La plus connue est sans aucun doute la pyramide de Khéops / Gizeh localisée à Memphis en Égypte et la seule encre debout aujourd’hui ;
  • La statue chryséléphantine de Zeus qui était érigée en Grèce, plus précisément en Olympie ;
  • Les jardins suspendus de Babylone en Mésopotamie qui se trouvaient dans l’Irak d’aujourd’hui ;
  • Le temple d’Artémis qui porte également l’appellation Artémision et qui se trouvait en Éphèse qui correspond aujourd’hui à la Turquie ;
  • Le colosse de Rhodes ou statue en bronze d’Hélios pouvait autrefois être admiré en Grèce ;
  • Le mausolée d’Halicarnasse qui avait été construit en Carie (se trouvant aussi en Turquie) ;
  • Le phare d’Alexandrie ou tour-fanal de Pharos était localisé en Égypte.

 

Les 7 nouvelles merveilles du monde

Comment ont été choisies les 7 nouvelles merveilles du monde ?

À l’instar des merveilles du monde antique qui sont des chefs-d’œuvre architecturaux, les 7 nouvelles merveilles du monde qui les remplacent se caractérisent également par leur architecture sortant de l’ordinaire.

Les personnes qui ont fait le choix parmi les sites proposés étaient majoritairement des architectes. À noter que le Président de la commission de sélection  des nouvelles merveilles du monde, en la personne de Frederico Mayor, présidait autrefois l’UNESCO.

Le choix s’est basé différents critères dont la complexité et l’esthétique de l’œuvre, mais également sur la valeur historique du site. À souligner que de nombreux pays ont soumis des sites par dizaines.

Les monuments finalement sélectionnés ont reçu le plus grand nombre de votes. Tout a été mis en œuvre pour que celles-ci puissent refléter différentes époques et civilisations.

21 sites en lice pour le titre de nouvelle merveille du monde

Une véritable compétition a été mise en place en vue de choisir les « 7 nouvelles merveilles du monde ». Tout a commencé officiellement durant les Jeux Olympiques de Sydney en 2000. Les votes ont alors commencé et il était possible d’exprimer sa préférence via un SMS ou un appel téléphonique.

Parmi les centaines et centaines de sites proposés, 21 ont eu la faveur du public, à savoir :

  • L’acropole d’Athènes, en Grèce ;
  • Angkor au Cambodge ;
  • Le château de Neuschwanstein en Allemagne ;
  • Les temples de Kiyomizu-dera à Kyoto au Japon ;
  • L’opéra de Sydney en Australie ;
  • La tour Eiffel à Paris en France ;
  • La ville de Tombouctou à Mali ;
  • Le site archéologique de Chichen Itza au Mexique ;
  • Le Colisée de Rome en Italie ;
  • Le site inca du Machu Picchu au Pérou ;
  • Le Taj Mahal en Inde ;
  • L’Alhambra de Grenade en Espagne ;
  • Le Kremlin à Moscou en Russie ;
  • La Statue de la Liberté à New-York aux Etats-Unis ;
  • Le Stonehenge au Royaume-Uni ;
  • Les Moaïs dans l’île de Pâques au Chili ;
  • La Basilique Sainte-Sophie à Istanbul en Turquie ;
  • La Pyramide de Khéops au Caire en Égypte ;
  • La statue du Chris rédempteur à Rio de Janeiro au Brésil ;
  • La Grande Muraille de Chine ;
  • Le site troglodyte de Petra en Jordanie.

 

Les 7 nouvelles merveilles du monde

Le site archéologique de Chichen Itza au Mexique

Ce site qui porte également le nom de « cité des sorciers » est l’un des endroits les plus importants du peuple Maya dans le Yucatan. Sa construction a débuté vers le VIIIe pour se terminer vers le Xe siècle.

Le site s’étend sur plus de 300 hectares et possède plusieurs structures dont la plus célèbre est la grande pyramide aussi appelée Castillo. Il y a également le Grand Terrain de jeu de balle, le Cénote sacré, l’Osario ou l’ossuaire ou la tombe du Grand Prêtre, le Groupe des mille colonnes, le Temple des Guerriers ou encore le Tzompantli.

La statue du Chris rédempteur

Parmi les 7 nouvelles merveilles du monde, c’est la seule qui est une statue. Elle domine toute la ville de Rio de Janeiro dans toute sa splendeur, avec ses 38 m de hauteur, dont 8 m de piédestal.

Elle a été créée en 1931 pour le 100e anniversaire de l’indépendance du Brésil. Elle ne pèse pas moins de 1 145 tonnes.

Le Colisée de Rome

Son édification a démarré en l’an 70 et a été achevée 10 ans plus tard. Il était initialement destiné à servir d’amphithéâtre pour les jeux de cirque et les rencontres de gladiateurs. Il était fonctionnel pendant près de 500 ans et pouvait accueillir jusqu’à 75 000 spectateurs en même temps.

La Grande Muraille de Chine

Parmi les 7 nouvelles merveilles du monde, elle est sans aucun doute la plus étendue, avec sa longueur de 6 700 kilomètres. Elle existe depuis le IIIe av. Jésus Christ et a fait l’objet de plusieurs destructions et reconstructions. Sa finalité était de protéger le pays contre les envahisseurs.

Le site du Machu Picchu

Elle a été créée durant le XVe siècle à une altitude de 2 400 mètres. Le site occupe une superficie de 325,92 km2. Elle comprend plusieurs sites composant une ville complète. Elle est également connue étant l’un des sites incas les plus parfaits et offre une vue imprenable sur les alentours.

Le site troglodyte de Petra

Il s’agit sans aucun doute d’une structure unique parmi les 7 nouvelles merveilles du monde, car elle a été créée à l’intérieur même de la roche vers 700 et 800 avant Jésus Christ. Elle servait surtout de tombeau.

Le Taj Mahal

Créé en 1631 comme tombe à la demande l’Empereur Shâh Jahân pour prouver l’amour qu’il porte à sa femme Mumtaz Mahal, le « Palais de la Couronne » est entièrement fait de marbre blanc. Le site affiche 73 m de hauteur pour 580 mètres de longueur et 305 mètres de largeur.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *