Chargement

Rerchercher

La méditation de pleine conscience : guide pour les débutants

Santé

La méditation de pleine conscience : guide pour les débutants

Un homme qui fait de la medaition

La méditation sous toutes ses formes est bien plus qu’une pratique religieuse ou culturelle. Les bienfaits de la méditation sont nombreuses, tant psychologiques que physiologiques. Vous souhaitez vous essayer à la méditation de pleine conscience pour apprendre à mieux vous connaître et évacuer ainsi plus facilement toutes pensées négatives de votre esprit ? Découvrez dans ce dossier comment bien débuter cette pratique.

La position à adopter

Vous avez le choix entre trois différentes positions. Le principe reste le même, peu importe le type d’exercice que vous souhaitez pratiquer. Le plus important, c’est que vous vous sentiez parfaitement à l’aise et que vous puissiez vous concentrer facilement.

La position du lotus entier

Cette position s’adresse particulièrement aux pratiquants confirmés, car si vous faites vos premiers pas dans le domaine de la méditation, il se peut que vous vous fatiguiez rapidement. Le dos bien droit, croisez vos jambes, avec le pied droit positionné sur la cuisse gauche et inversement.

La position du demi-lotus

Croisez vos jambes en faisant en sorte que votre pied gauche soit positionné contre le périnée. Le pied droit doit être placé au-dessus de la cuisse ou du mollet. Saviez-vous que la méditation peut aider à mincir ? Si tel est votre objectif, vous pouvez parfaitement adopter la position du demi-lotus pour commencer.

La position assise

Installé sur un canapé ou une chaise, collez vos jambes l’une contre l’autre et placez vos mains sur vos genoux. Assurez-vous de garder les pieds parfaitement à plat au sol et le dos bien droit, sans vous appuyer contre le dossier.

La posture

Cherchez l’inclinaison parfaite au niveau de votre dos pour que votre corps soit parfaitement équilibré. L’objectif est que vous vous sentiez à l’aise tout au long de la séance, sans avoir à rester tendu pour éviter de vous avachir. Une fois la posture idéale trouvée, vous pouvez vous détendre, mais pas trop !

On peut aussi faire de la medatation à deux

Les yeux : ouverts ou fermés ?

D’une manière générale, la méditation se pratique les yeux fermés. Cependant, selon certains spécialistes,à l’instar de Fabrice Midal, il est conseillé de garder les yeux ouverts. Cela vous aide à apprendre à rester concentré sur un unique objectif malgré l’environnement qui risque de vous déstabiliser.Essayez avec les yeux fermés, ensuite ouverts, et choisissez celui qui vous convient le mieux. Vous pouvez également pratiquer avec les yeux semi-ouverts, tout comme les statues de Bouddha.

Faire le vide ou pas ?

Généralement, lorsqu’on entend le terme « méditer », on pense souvent qu’il faut faire le vide dans son esprit. Cependant, ce n’est pas tout à fait vrai, mais ce n’est pas tout à fait faux non plus. L’objectif de la méditation de pleine conscience, c’est de vous concentrer sur ce qui vous entoure,mais sans vous y attarder. Cette pratique consiste à rester concentré sur le moment présent et à ressentir tous les signaux. Il est de mise de vous focaliser sur deux types de sensations :

  • Les sensations extérieures qui sont apportées par les sens (odorat, goût, ouïe, toucher et vue si vous gardez les yeux ouverts). Cependant, il est important de ne pas s’attarder sur ces sensations (odeur, mouvement de l’air, bruit…) et de les laisser aller sans chercher à réfléchir ni à les analyser.
  • Les sensations intérieures concernent les sentiments et les pensées qui inondent votre esprit. Tout comme pour les sensations extérieures, laissez venir vos angoisses et vos émotions, puis laissez-les partir aussitôt et recentrez-vous sur l’instant présent.

Les attitudes à adopter

La méditation de pleine conscience se base sur trois attitudes fondamentales :

  • Peu importe ce qui se passe autour de vous, restez concentré sur votre respiration, vos pensées, vos émotions, les bruits alentour…
  • Focalisez votre esprit sur l’instant présent et apprenez à vous contrôler, à vous libérer des préjugés et des préconçus.
  • Au lieu de chercher à analyser, contentez-vous d’observer et d’éprouver tout ce qui se passe autour de vous. Il s’agit de la « conscience non élaborative ».

Le mot de la fin

Lors des premières séances, vous aurez du mal à rester concentré et il vous sera difficile de ne pas vous laisser emporter par vos pensées. Sachez que vous ne parviendrez à mieux vous contrôler qu’au fil des exercices. De ce fait, il est conseillé de pratiquer régulièrement et de vous fixer une durée avant de commencer chaque séance de méditation.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *