Chargement

Rerchercher

HomeKit, la domotique d’Apple est désormais open source

Domotique & Maison Maison

HomeKit, la domotique d’Apple est désormais open source

Ah le homekit, chez fondation nanosciences, on est fan

La marque à la pomme a annoncé récemment que son kit de développement dédié à la domotique peut désormais être utilisé librement. En le rendant public, son principal objectif est de mettre en place un standard de communication entre tous les objets connectés, peu importe le concepteur. C’est pour cette raison qu’Apple a décidé de créer un groupe de travail avec les deux géants du secteur comme principaux alliés : Google et Amazon.

Objectif : promotion du développement de la domotique

Jusqu’à récemment, lorsqu’on parle de la marque à la pomme, on pense forcément à des codes sources exclusivement propriétaires. Or, ce n’est plus le cas ! En effet, de nombreux outils et kits de développement proposés par Apple sont devenus open source. C’est le cas par exemple de Swift (un langage de programmation), de WebKit (un moteur de rendu HTML pour navigateurs Web) et de CareKit (un kit de développement spécialement destiné au domaine de la santé).

Souhaitant passer à la vitesse supérieure, la firme cherche à promouvoir le développement de la domotique. Publié sous la licence Apache 2, HomeKit a été rendu public. Le code source de ce kit est disponible sur le site de GitHub depuis le 18 décembre 2019. Si vous souhaitez en savoir davantage sur les spécificités de cet outil, rendez-vous sur https://www.quelemeilleur.fr/categorie/techno. Des experts en matière de nouvelles technologies sauront vous informer et vous orienter.

En mettant la technologie HomeKit à la disposition du grand public, n’importe quelle marque peut désormais en profiter. En effet, tout fabricant lambda a la possibilité de concevoir des applications et des appareils connectés compatibles avec ce kit de développement conçu par Apple. Cependant, il est bon de noter que pour le moment, seule une partie du code source est encore disponible. Pour rassurer les professionnels comme les consommateurs, Apple a annoncé que la totalité sera bientôt disponible en ligne.

Exemple d'un iPhoneLe projet commun d’Apple, Google et Amazon

Jusqu’à récemment, le plus grand souci des consommateurs est de se retrouver bloqué dans l’écosystème d’un seul fabricant. Pour y remédier et permettre une plus grande liberté quant au choix des objets connectés à installer dans la maison, il est de mise de mettre en place une nouvelle norme de connectivité entre les différents produits. C’est dans cette optique que le groupe de travail entre Apple, Google et Amazon a vu le jour. La création de ce consortium a récemment été officialisée par Apple.

L’objectif premier est de concevoir un nouveau standard de communication pour favoriser la compatibilité entre les différents dispositifs connectés à installer à la maison. Rien n’a été laissé au hasard pour permettre à ce projet de voir le jour et pour contribuer à sa réussite. C’est pour cette raison que d’autres enseignes de renom ont été invitées à intégrer le groupe de travail. Dans la liste des associés, on compte également les sociétés membres du conseil d’administration de la Zigbee Alliance : IKEA, Somfy, Samsung SmartThing, Legrand, Schneider Electric, etc.

Zoom sur le protocole utilisé

Le protocole mis en place est connu sous le nom de « Connecte Home over IP ». Grâce à ce programme, tous les objets connectés peuvent communiquer facilement entre eux. Pour ce faire, les trois géants ont décidé de travailler en étroite collaboration. Chacun mettra à la disposition des deux autres enseignes une partie des technologies qu’il a développées. Ainsi, il sera par exemple possible de commander les objets connectés à distance, peu importe le service d’assistant vocal utilisé, Google Assistant, Siri ou Alexa. Cette interaction rendue possible entre les dispositifs intelligents proposés par chaque enseigne est un grand pas en avant, aussi bien pour les consommateurs que pour les fabricants.

Pour le moment, comme le framework dédié à la domotique d’Apple est encore en phase de développement, il est possible de l’exploiter en toute liberté. Cependant, les marques souhaitant commercialiser des dispositifs utilisant la technologie HomeKit doivent d’abord souscrire au programme de certification MFI. Elles pourront ainsi profiter de nombreux avantages, comme l’accès en avant-première aux dernières mises à jour par exemple. Ampoules connectées reliées à un détecteur de mouvements pour dissuader les éventuels cambrioleurs, assistant vocal plus léger et économique qui équipera prochainement bon nombre d’appareils électriques… Avec les projets en cours d’Amazon, les utilisateurs ne sont pas au bout de leurs surprises.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *