Prix de Thèse

D’une valeur de 1500 €, ce prix est décerné chaque année à un ou plusieurs jeunes docteurs sur le critère unique de l’excellence scientifique, évaluée par un jury formé par le Comité de Pilotage de la Fondation Nanosciences. Le directeur de l’Ecole Doctorale fait partie du jury.

Lors de la cérémonie officielle de la remise des prix, les lauréats retenus seront invités à donner une courte présentation de leurs travaux destinée à un public hétérogène par essence. Se joignent à cette cérémonie des chercheurs lauréats de prix prestigieux.

Cette année, la cérémonie s’est tenue le lundi 23 janvier 2017 en salle de séminaire, CNRS - Délégation Alpes (sur invitation, inscription obligatoire).
En savoir plus sur l’édition 2016

— -

Les lauréats du Prix de thèse de la Fondation

Mark Beeler
Lauréat 2016

+ d’infos

Des innovations techniques avec la nitrure de Gallium (GaN) ont révolutionné l’industrie de l’éclairage global (LEDs) et ont amélioré le stockage et la lecture des données (Blue Ray) à un point digne d’un prix Nobel (2015).
En utilisant GaN dans une hétérojonction (deux matériaux), les effets quantiques apparaissent et peuvent être utilisés pour créer des dispositifs « intersousband » utilisant ces transitions entre ces états quantiques. Ces appareils couvrent la région spectrale invisible de l’infrarouge et peuvent avancer la technologie des caméras thermiques, des scanners de sécurité, des réseaux de télécommunications et même du diagnostic médical. Cette thèse a poussé ces dispositifs vers des longueurs d’onde « interdites » et a créé des dispositifs nouveaux à l’aide des techniques de pointe de croissance nanomatériau et de l’ingénierie quantique.
Mark travaille maintenant chez L-3 WESCAM au Canada, pour concevoir la prochaine génération de systèmes électro-optiques (lasers, caméras, détecteurs, etc.) pour leurs tourelles de surveillance aériennes.

David Van Zanten
Lauréat 2016

+ d’infos

Le contrôle du nombre et de l’état quantique d’électrons individuels est un élément clé pour la construction d’applications innovantes comme les sources à un électron ou les standards métrologiques de courant. Un candidat prometteur combine le concept de quantification de la charge dans un transistor à un électron et la bande interdite de la densité d’états d’électrodes supraconductrices. Dans ce contexte, nous explorons le transport de charges dans un tourniquet à électrons hybride basé sur une boîte quantique.
Les dispositifs sont réalisés par l’électromigration contrôlée de constrictions d’Aluminium précédée par le dépôt aléatoire de nano-particules d’or. Nous obtenons un courant quantifié jusqu’à une fréquence de 200 MHz. Dans le régime opposé (basse fréquence), nous observons une suppression systématique du courant. En accord avec une prédiction théorique, nous montrons que les effets tunnel manqués sont causés par un processus adiabatique au travers l’anti-croisement d’un niveau quantique sur la boîte quantique avec la densité d’états des électrodes supraconductrices.

Arnaud Gloppe

Arnaud Gloppe
Lauréat 2015

+ d’infos

La thèse d’Arnaud s’inscrit dans la thématique de la nano-optomécanique et de l’emploi de nanorésonateurs mécaniques comme sonde de force ultrasensible pour étudier leur interaction avec la lumière.
Arnaud travaille désormais en qualité de post-doc à l’Université de Tokyo.

Benoît Gaury

Benoît Gaury
Lauréat 2015

+ d’infos

Benoit réalise actuellement un post-doctorat au NIST, National Institute of Standards and Technology à Washington. Il s’intéresse au développement numérique et analytique de modèles permettant de décrire des réponses aux matériaux polycristallins photovoltaïques pour des énergies incidentes provenant de photons ou d’électrons.

Manan Suri

Manan Suri
Lauréat 2014

+ d’infos

La thèse de Manan SURI concerne les technologies émergentes de mémoire résistive pour des systèmes neuromorphiques, et leurs applications. Il a obtenu des résultats impressionnants et sans précédent dans ce domaine aussi bien au niveau physique, en ce qui concerne les périphériques, que pour les applications dans les circuits neuronaux. Manan a ainsi décrit de façon claire le fonctionnement, les performances et les limites de plusieurs dispositifs (PCRAM, CBRAM, OxRAM) utilisant différents matériaux et principes physiques. Les expériences qui ont suivi pour la caractérisation de ces dispositifs ont permis de valider ses résultats. Il a par la suite proposé une application nouvelle (2-PCM Synapse) de ces dispositifs pour la simulation de la fonction synaptique. Ces recherches de premier plan ont donné lieu à de nombreuses publications, au dépôt de 5 brevets européens et américains, et à des présentations lors de conférences de haut niveau international.

Stefan Thiele

Stefan Thiele
Lauréat 2014

+ d’infos

La thèse de Stefan THIELE porte sur la détection et la manipulation de spins nucléaires isolés au moyen d’un transistor à molécule aimant unique. Au cours de son travail de recherche, il a entièrement conçu un dispositif expérimental de nouvelle génération, en intégrant des systèmes réalisés spécifiquement pour son expérience. Pour parvenir au résultat souhaité, il s’est investi dans chacune des étapes du processus : développement des différents composants de son dispositif (y compris les pièces mécaniques pour lesquelles il a suivi une formation), mesures tests pour l’optimisation des composants, et interprétation des résultats. Il a mis en évidence, et ce pour la première fois, la possibilité de manipuler un spin nucléaire unique. Ses résultats sont à l’avant-garde du domaine de la spintronique moléculaire ainsi que pour l’électronique et l’information quantique – ils ont donné lieu à déjà 9 publications – dont une dans Science.

Jing Wan

Jing Wan
Lauréat 2013

+ d’infos

La thèse de Jing portait sur l’étude de dispositifs à pente sous le seuil abrupte, comprenant le transistor tunnel à effet de champ (TFET) et un nouveau composant MOS à rétroaction que nous avons nommé le Z2-FET.
C’est le 23 juillet 2012 qu’eu lieu la soutenance de sa thèse "Innovative sharp switching devices : from TFET to Z2-FET". Elle a été préparée en collaboration entre l’IMEP-LAHC et le LETI. Pour l’encadrer pendant sa thèse, Sorin CRISTOLOVEANU, Alexander ZASLAVSKY et Cyrille LEROYER se sont partagés sa supervision.
Depuis octobre 2012, Jing travaille en tant qu’ingénieur dans le service Innovation et Intégration au sein de l’entreprise GlobalFoundries aux Etats-Unis.

Sylvain Hermelin

Sylvain Hermelin
Lauréat 2013

+ d’infos

La thèse de Sylvain portait sur la manipulation d’états quantiques électroniques et notamment sur la possibilité de déplacer spatialement une excitation électronique tout en préservant la cohérence quantique.
La soutenance de sa thèse intitulée "Single electron transport in nanostructures", a eu lieu le 12 mars 2012. Christopher BAUERLE et Tristan MEUNIER l’ont encadré pendant sa thèse à l’Institut Néel.
Il effectue désormais son post-doc au sein de l’Université de Genève..

Anne-Cécile Reymann

Anne-Cécile Reymann
Lauréat 2012

+ d’infos

Avec beaucoup d’autonomie, Anne-Cécile a su developper durant sa thèse une nouvelle approche de microstructuration des surfaces pour controler avec précision la géométrie du microenvironnement cellulaire. En seulement deux ans, les travaux d’Anne Cécile ont conduit à la publication de 5 articles dans des revues telles que Nature Materials, Molecular Biology of the Cell ou encore Science.
La soutenance de sa thèse "Dynamique des réseaux d’actine d’architecture contrôlée" eu lieu le 11 juillet 2011. Anne-Cécile avait préparé cette thèse au sein de l’équipe "Physique du Cytosquelette " sous la direction de Laurent Blanchoin, Rajaa Paterski et Manuel Thery.
Desormais, c’est sous la direction du Pr Grill, au Max Planck Institute de Biologie Cellulaire Moleculaire et de génétique, à Dresde (Allemagne) qu’ Anne Cécile à décidé de réaliser son séjour post-doctoral.

Loan Mihai Pop

Ioan Mihai Pop
Lauréat 2012

+ d’infos

La thèse d’Ioan portait sur les sauts quantiques de phase dans des chaînes contenant jusqu’à 10 jonctions Josephson. Le jury a particulièrement apprécié la présentation très complète depuis la préparation rigoureuse des échantillons jusqu’à l’analyse théorique et la compréhension des phénomènes observés grâce à des mesures originales et de grandes qualité.
C’est le 14 février 2011 qu’eu lieu la soutenance de sa thèse "Quantum Phase-slips in Josephson Junction Chains". Pour l’encadrer pendant sa thèse à l’Institut Néel, Wiebke Guichard et Bernard Pannetier se sont partager sa supervision.
Depuis Deptembre 2011, Mihai investigue par des mesures de spectroscopie microondes les processus de relaxation et de déphasage dans des réseaux de jonctions Josephson au sein du groupe de recherche de Michel DEVORET, à l’Université de Yale.

Mathieu Pierre

Mathieu Pierre
Lauréat 2011

+ d’infos

Lors de sa thèse, Mathieu Pierre a fabriqué des nano-transistors MOSFET silicium de taille ultime et les a étudiés à très basse température. Parmi ses très nombreux résultats, la première observation d’un dopant unique par spectroscopie tunnel ouvre de nouvelles perspectives très stimulantes aussi bien en nanophysique qu’en nanoélectronique.
Ce travail de recherche a donné lieu entre autres à une publication dans Nature Nanotechnology. Il a également été reconnu lors de plusieurs conférences IEEE.
La soutenance de sa thèse "Transport mono-électronique et détection de dopants uniques dans des transistors silicium" eu lieu le 5 Octobre 2010. Elle a été préparée en collaboration entre le SPSMS-INAC et le LETI, laboratoires du CEA Grenoble.
Il effectue désormais son post-doc dans le départelment des microtechnologies et des nanosciences de l’Université de Chalmers en Suède.

Jessica Baur

Jessica Baur
Lauréat 2011

+ d’infos

L’originalité et la rigueur du travail réalisé, ainsi que l’impact des résultats obtenus dans les domaines de la santé et de la production d’énergie placent la thèse de Jessica à un très haut niveau. Ses travaux ont donné lieu à la publication de quatre articles (un 5ème est en préparation) dans des journaux de chimie à fort impact.
La soutenance de sa thèse "Self assembly of bio macromolecules via poly(pyrroles) and/or desfunctionalized carbon nanotubes" eu lieu le 4 Novembre 2010. Jessica a préparé cette thèse au sein du Département de Chimie Moléculaire.
Par la suite, c’est dans le département de sciences chimiques de l’Université de Surrey, à Guildford (Royaume-Uni) que Jessica à décidé de réaliser son séjour post-doctoral.

Nicolas Roch
Lauréat 2010

+ d’infos

La grande qualité des travaux que Nicolas a mené dans le cadre de sa thèse a fortement impressionné le jury de la Fondation. Ces travaux ont donné lieu à des publications qui sont déjà très largement citées dans le domaine de prédilection de Nicolas, à savoir celui de l’électronique moléculaire.
La soutenance de sa thèse "Transistor à molécule unique : des effets Kondo exotiques à la spintronique moléculaire" eu lieu le 6 Novembre 2009. Nicolas a préparé cette thèse au sein de l’Institut Néel, dans l’équipe de "Nanospintronique et transport moléculaire" qu’il a rejoint en 2006.
Il effectue désormais son post-doc dans l’équipe d’Electronique quantique du laboratoire Pierre Aigrain, de l’Ecole Normale Supérieur de Paris.

Dimitri Houssameddine
Lauréat 2010

+ d’infos

La grande qualité des travaux que Dimitri a menés dans le cadre de sa thèse a fortement impressionné le jury de la Fondation. Ces travaux ont donné lieu à des publications qui sont déjà trés largement citées dans le domaine de prédilection de Dimitri, à savoir celui du nanomagnétisme.
La soutenance de sa thèse "Dynamique de l’aimantation de nano-oscillateurs mico-ondes à transfert de spin" eu lieu le 29 Septembre 2009. Dimitri a préparé cette thèse au sein de SPINTEC, un des services de l’INAC.
Par la suite, c’est dans les laboratoires d’Everspin, en Arizona (USA) que Dimitri à décidé de réaliser son séjour post-doctoral.

François Varchon

François Varchon
Lauréat 2009

+ d’infos

La soutenance de sa thèse "Propriétés électroniques et structurales du graphène sur carbure de silicium" eu lieu le 8 Décembre 2008. François a préparé cette thèse au sein de l’Institut Néel, dans l’équipe TSNPE du département MCMF (Matière Condensée, Matériaux et Fonctions) entre Octobre 2005 et Décembre 2008.
Par la suite, c’est à l’Université Catholique de Louvain qu’il décida de réaliser son séjour post-doctoral. Il y a intégré l’Unité Physico-Chimie et de Physique des Matériaux.

Actualités

Agenda

Auditions - Programme des doctorants 2017

jeudi 8 juin 2017 - 08h00 -

en savoir +

PHOTOVOLTAÏQUE : Couches minces et concepts avancés

mercredi 31 mai 2017 - 08h30 - Salle de Conférences - Bât. A, 2ème ét, Campus CNRS, Polygone scientifique

"Journées ENERGIE" du Labex – LANEF Grenoble (...)

en savoir +

Séminaire Nanoélectronique Quantique : Tim Duty

jeudi 4 mai 2017 - 14h00 - Salle « Remy Lemaire » (K223)

Attention : Ce séminaire nanoélectronique aura (...)

en savoir +

Séminaire Nanoélectronique Quantique : Rainer Dumke

mardi 9 mai 2017 - 14h00 - Salle « Remy Lemaire » (K223)

Attention : Veuillez noter que l’horaire du (...)

en savoir +

Calendrier